Programmes et Horaires:

 

Jeudi 9 février
Spéciale qualificative – 10h33
ES1 Super spéciale Karlstad 1 – 20h04 (1,90km)

Vendredi 10 février
ES2 Mitandersfors – 9h03 (26km)
ES3 Opaker 1 – 10h37 (14,62km)
ES4 Kirkener 1 – 11h06 (8km)
ES5 Finnskogen 1 – 11h37 (20.87km)
ES6 Opaker 2 – 13h39 (14.62km)
ES7 Kirkener 2 – 14h08 (8km)
ES8 Finnskogen 2 – 14h39 (20.87km)
ES9 Torsby – 16h46 (19.21km)
ES10 Super spéciale Karstad – 20h (1,90km)

Total km: 678 dont 134.09 de spéciales

Samedi 11 février
ES11 Vargasen 1 – 7h58 (24.63km)
ES12 Sagen 1 – 9h46 (14.23km)
ES13 Fredriksberg 1 – 10h45 (18.15km)
ES14 Hagfors Sprint 1 – 12h02 (1.87km)
ES15 Vargasen 2 – 13h45 (24.63km)
ES16 Sagen 2 – 15h33 (14.23km)
ES17 Fredriksberg 2 – 16h32 (18.15km)
ES18 Hagfors Sprint 2 – 17h49 (1.87km)

Total km: 701.07 dont 117.76 de spéciales

Dimanche 12 février
ES19 Lesjofors 1 – 9h14 (15km)
ES20 Rammen 1 – 9h49 (22.76km)
ES21 Hagfors 1 – 10h43 (15.42km)
ES22 Lesjofors 2 – 13h (15km)
ES23 Rammen 2 – 13h35 (22.76km)
ES24 Hagfors 2 – 15h11 (15.42km)

Total km: 477.85 dont 106.36 de spéciales

Les essais en vidéo:

Les temps forts:

Par http://motorsport.nextgen-auto.com/-WRC-FR-.html


Suède : Latvala s'adjuge le premier rang

Résultats de la spéciale qualificative


 

Jari-Matti Latvala, sur Fiesta RS WRC, lance de la plus belle des manières son rallye de Suède 2012. Il s’adjuge la meilleure performance de la spéciale qualificative, devant son compatriote Mikko Hirvonen et sa Citroën.

Il faut descendre jusqu’au sixième rang pour trouver trace d’un pilote non-nordique, avec Sébastien Loeb. De son côté, son ancien équipier et sa Skoda Fabia S2000 signent le quatorzième temps, au milieu des WRC.

On notera encore que Thierry Neuville et Paul Nobre se suivent en fin de classement, ce qui ne manquera pas de poser des questions stratégiques lors du choix du Belge concernant sa position de départ sur les routes. Après leur altercation au Monte Carlo, on imagine mal le pilote du Citroën Junior WRT partir derrière le Brésilien, quitte à devoir prendre à son compte le rôle du balayeur.

ES6/7/8 : Le duel Latvala/Hirvonen se poursuit


ES6/7/8 : Le duel Latvala/Hirvonen se poursuit

Et tourne à l’avantage du pilote Ford

Jari-Matti Latvala et Mikko Hirvonen se livrent à un âpre duel pour la tête du rallye de Finlande et creusent l’écart sur leurs poursuivants.

Les deux Finlandais, anciens équipiers désormais adversaires, sont séparés par seulement 2.6 secondes après trois des quatre longues spéciales de l’après-midi. Mikko Hirvonen a signé le scratch sur l’ES7 mais Latvala lui a répondu sur le chrono suivant et a repris la tête de la course.

Sébastien Loeb s’est offert le scratch sur l’ES6, avant de commettre une erreur sur l’ES7 et de sortir de la route. Il n’a pas endommagé sa Citroën DS3 WRC et a pu reprendre sa course, mais a perdu près de deux minutes dans l’entreprise. Il pointe désormais à 2’06’’6 du leader.

Mads Ostberg en a profité pour s’installer à la troisième place provisoire mais est talonné de très près par Petter Solberg. Le jeune Norvégien a été plus rapide que son aîné sur l’ES7, mais celui-ci a fait parler sa connaissance du terrain sur l’ES8 pour revenir à seulement neuf dixièmes de seconde de la troisième place.

Dani Sordo a été contraint à l’abandon par une panne moteur, ce qui promeut Evgeny Novikov à la cinquième place. Il devance Henning Solberg et Patrik Sandell.

ES9 : Solberg monte à la troisième place

Avec un scratch en prime

Petter Solberg a sorti la grosse attaque sur les 19.21 kilomètres de Torsby, dernière longue spéciale de la première étape du rallye de Suède, pour s’offrir le chrono scratch et chiper la troisième place provisoire à son compatriote Mads Ostberg.

Le pilote Ford a repris une douzaine de secondes à Ostberg et prend ainsi un peu d’air, tout en se rapprochant sérieusement de la deuxième place de Mikko Hirvonen. Moins de trois secondes les séparent.

Insatisfait de son chrono, Jari-Matti Latvala a tout de même fait une bonne opération. Auteur du deuxième temps, il a pris une quinzaine de secondes à Hirvonen. Son avance en tête de l’épreuve se monte désormais à 17.2 secondes.

« Pas de grosse erreur mais il était difficile de trouver du grip sur la route », commentait le leader.

« Les pneus sont morts », indiquait Hirvonen, déçu de sa prestation.

« Ce serait bien d’être troisième ce soir », reconnaissait Solberg, en attendant l’arrivée d’Ostberg. « Je connais bien les spéciales de demain. »

« Un après-midi très difficile, c’est tout ce que je peux dire. Je ne comprends pas ce qui s’est passé », confiait Ostberg.

Sébastien Loeb était lui aussi surpris de son chrono – le troisième, à dix secondes de Solberg. « On a roulé normalement. Maintenant, on doit se battre pour les points, c’est la seule chose à faire », indiquait-il.

Evgeny Novikov reste cinquième devant Henning Solberg et Loeb. Suivent Sandell, Prokop et Brynildsen.

ES11/12 : Latvala ne se laisse pas faire


ES11/12 : Latvala ne se laisse pas faire

Hirvonen pousse


La deuxième étape du rallye de Suède a commencé par une boucle de quatre spéciales.

Jari-Matti Latvala a été le plus rapide sur Vargasen et Sagen, les deux ES disputées jusque-là par le peloton, faisant ainsi mieux que résister aux attaques de son ancien équipier Mikko Hirvonen.

Le Finlandais, parti chez Citroën, s’est montré redoutable et oblige le leader à attaquer pour consolider son avance en tête de la course. Après ces deux nouveaux scratchs, Latvala compte 19.9 secondes d’avance sur son pousuivant.

Petter Solberg a été légèrement décroché par Hirvonen, qui le devance désormais de 13.5 secondes. Le Norvégien ne s’est pas facilité la tâche en calant au départ de l’ES12, ce qui lui a coûté quelques secondes.

« Les conditions étaient vraiment très, très, délicates pour moi », reconnaissait Solberg. « Nous avons calé sur la ligne de départ et perdu un peu de temps. »

« Très bonne spéciale. Je suis très content de la voiture pour l’instant, le feeling est bon. Je dois juste trouver un peu plus de vitesse pour aller chercher Jari-Matti », commentait Hirvonen.

Quatrième, Mads Ostberg est revenu à moins de dix secondes de Solberg, malgré un petit souci pneumatique. Il a près d’une minute d’avance sur Evgeny Novikov. Suivent Henning Solberg et Sébastien Loeb, qui a fait un tête à queue sur l’ES12.

ES15/16 : Latvala reprend le large


ES15/16 : Latvala reprend le large

Il contrôle le retour de Hirvonen


Jari-Matti Latvala reste plus que jamais leader du rallye de Suède, après le deuxième passage sur les spéciales de Vargasen et Sagen. Le Finlandais a signé deux nouveaux scratchs et repris un peu de temps à son poursuivant Mikko Hirvonen.

Après l’ES16, Latvala compte 23.6 secondes d’avance sur le pilote Citroën.

Petter Solberg reste troisième, à une vingtaine de secondes de Hirvonen. Devancé au chrono par son compatriote Mads Ostberg sur l’ES15, le Norvégien a repris l’avantage sur la spéciale suivante et maintient un écart d’une quinzaine de secondes sur le pilote Go Fast.

Evgeny Novikov est toujours solidement accroché à la cinquième place, même s’il ne compte qu’une quarantaine de secondes d’avance sur le multiple champion du monde Sébastien Loeb. Celui-ci a en effet refait son retard sur Henning Solberg et lui a soufflé la sixième place après l’ES16.

Sandell, Prokop et Brynildsen complètent le top dix.

En SWRC, Sébastien Ogier conserve la tête, avec une dizaine de secondes d’avance sur Andreas Mikkelsen.

ES19 : Latvala repart de plus belle


ES19 : Latvala repart de plus belle

Et creuse un peu plus l’écart


Les équipages ont quitté l’assistance à l’aube, pour la troisième et dernière étape du rallye de Suède.

Ils ont attaqué la journée par un premier passage sur ‘Lesjofors’, spéciale de 15 kilomètres, et c’est le leader Jari-Matti Latvala qui a imprimé le rythme.

Le Finlandais a parfaitement su composer avec les conditions difficiles – différentes lignes tracées et poudreuse – pour signer le meilleur chrono et prendre 7.6 secondes à son poursuivant Mikko Hirvonen, ce qui lui permet de porter son avance à une trentaine de secondes.

« Je suis un peu plus détendu maintenant. C’était une spéciale difficile, nous nous en sommes assez bien sortis alors je suis content », confiait Latvala.

« Je n’ai pas tout donné, j’ai été prudent. Je ne voulais pas faire d’erreur, je n’ai pas attaqué parce que je ne voulais pas prendre de risque. C’était tellement glissant, il valait mieux arriver ici que rester là-bas », reconnaissait Hirvonen.

Derrière les deux Finlandais, la bagarre fait rage entre les norvégiens Petter Solberg et Mads Ostberg pour la troisième place. Ostberg a devancé son aîné sur ce chrono et lui a repris 1.7s, se rapprochant ainsi à moins de dix secondes.

« J’ai essayé d’attaquer mais les conditions étaient très difficiles. Il n’y avait pas de ligne claire. Nous avons bien roulé et j’espère que ce sera suffisant. Avec un peu de chance, nous pourrons reprendre un peu de temps sur la prochaine », commentait Ostberg.

« Ce n’est pas mal. J’ai tout perdu vers la fin. Nous allons continuer à attaquer », indiquait Solberg.

Sébastien Loeb a consolidé sa sixième place devant Henning Solberg, mais va avoir fort à faire pour aller chercher Evgeny Novikov. Le Russe est déterminé à s’accrocher à sa cinquième place et a devancé le champion du monde de quatre secondes sur ce chrono.

« Je ne vais pas le laisser nous rattraper », prévenait-il. « Je vais rouler à fond et essayer de garder ma cinquième place.

ES20 : Ostberg se rapproche de Solberg


ES20 : Ostberg se rapproche de Solberg

La troisième place n’est pas jouée

Si le duel entre Latvala et Hirvonen pour la victoire finale penche de plus en plus du pilote Ford, la bagarre pour la troisième place est elle bien loin d’être terminée.

Mads Ostberg a été plus rapide que Solberg sur l’ES20 et réduit un peu plus l’écart. Il n’a maintenant plus que 6.8 secondes de retard sur son aîné et va tout faire pour arracher une place sur le podium du rallye de Suède.

« C’est une bonne matinée, nous attaquons assez fort et ça se passe plutôt bien », commentait Ostberg.

« Je fais tout ce que je peux. Il roule très bien. J’ai fait quelques erreurs. Nous allons continuer à attaquer », confiait Solberg.

Devant, Jari-Matti Latvala a signé un nouveau scratch et repris encore quasiment cinq secondes à Hirvonen. Son avance se monte désormais à 35 secondes.

« Nous avons un bon feeling », commentait le leader.

« J’essaie d’assurer ma place maintenant. Je n’ai pas confiance dans la voiture », admettait Hirvonen.

Avec 40 secondes d’avance sur Sébastien Loeb, Evgeny Novikov est confiant de pouvoir s’accrocher à sa cinquième place, d’autant plus que le champion du monde reconnaissait lui-même qu’il lui serait difficile d’aller chercher le Russe.

« Il ne reste pas beaucoup de kilomètres. J’ai les intermédiaires de Loeb alors je peux caler mon rythme sur le sien », indiquait Novikov.

« Ca se passe bien, on essaie juste d’assurer un peu. J’essaie juste de rester devant Henning. J’espère pouvoir finir le rallye à cette place », commentait le Français.

ES22 : Les pilotes Ford crèvent


ES22 : Les pilotes Ford crèvent

Les pneumatiques relancent les débats

La spéciale 22 était le second passage dans Lesjofors (15 kilomètres), remporté ce matin par Jari-Matti Latvala en 9:10.3. Le pilote Ford allait significativement améliorer son temps, mais a crevé dans les derniers kilomètres de la spéciale.

Même destin du côté de l’autre Ford officielle de Petter Solberg. Malgré tout, la route semble avoir offert bien plus de grip cet après-midi, a expliqué Sébastien Ogier à la Word Rally Radio : "Meilleures conditions que ce matin, il n’y a plus de neige, c’est plus facile pour nous."

La réaction du leader du rallye, qui voit son principal concurrent Hirvonen (Citroën) revenir sur lui à moins de 10 secondes : "Nous avons crevé à l’avant-droit. Il y avait une pierre que je ne pouvais pas voir avant de la toucher. On va devoir attaquer dans la prochaine spéciale." Alors qu’il passe juste après le leader du classement WRC, Mikkelsen (Skoda Fabia S2000) semble avoir touché la même pierre sur la route que les pilotes Ford, avec comme conséquence un arrêt pour changer de roue, et ainsi perdre plus de 2 minutes sur Ogier.

Solberg, de son côté, qui essayait de reprendre du temps à Ostberg, se fait finalement reprendre 30.3 secondes par le jeune Norvégien après sa crevaison, ce qui interverti leurs positions au classement général. Ostberg signe d’ailleurs le scratch de la spéciale, coupant près de 10 secondes au meilleur temps du matin.

Du côté de l’octuple champion du monde, Sébastien Loeb reprend quelques secondes à Novikov. Ce dernier déclarant se : "concentrer sur la Power Stage."

Plus qu’une spéciale avant la Power Stage, avec au général Latvala devant Hirvonen (+ 8.4 secondes) et Ostberg (+ 34.1 secondes).

Latvala remporte le rallye de Suède


Latvala remporte le rallye de Suède

A Loeb la Power Stage


Jarri-Matti Latvala (Ford Fiesta RS WRC) accroche, pour la deuxième fois de sa carrière, la victoire au rallye de Suède après 2008. Il est suivi par son compatriote finlandais Mikko Hirvonen (Citroën DS3 WRC) et le jeune norvégien Mads Ostberg (Ford Fiesta RS WRC), qui termine sur la dernière marche du podium.

Sébastien Loeb a déclaré avoir attaqué lors de la Power Stage, mais ne pas savoir si cela suffirait contre les pilotes nordiques passant après lui sur la spéciale. "J’ai essayé d’attaquer, donc nous verrons si c’était assez pour accrocher des points, ça serait bien." Qu’il se rassure, il a signé le scratch à Hagfors et empoche ainsi trois points bonus, dans l’optique du championnat.

Sur cette courte spéciale de 4.66 kilomètres, Loeb a donc surclassé les pilotes Ford. Il a pris pas moins de 4.9 secondes au Norvégien Petter Solberg, et 5.7 sur le vainqueur de l’épreuve, Jari-Matti Latvala. Ce dernier explose de joie au point stop de la spéciale, étant "très content. Après quatre ans, je gagne à nouveau ici, c’est spécial. Pour la première fois de ma carrière, je gagne une seconde fois la même épreuve. Avec le résultat de Petter [Solberg, son coéquipier chez Ford], c’est génial. Nous pouvons concurrencer Citroën, on a beaucoup travaillé pour cela."

Le pilote russe Evgeny Novikov (Fiesta RS WRC), copiloté par le Français Denis Giraudet, n’en finit pas d’impressionner. Après sa bonne prestation lors du Monte Carlo en ouverture de saison, il signe à nouveau la cinquième place finale en Suède. Il se retrouve derrière Petter Solberg, quatrième, mais 13.7 secondes devant Loeb.

"C’était super, je termine devant Loeb. Nous avons eu une belle bagarre depuis hier," a déclaré le pilote d’ALM Russia.

Du côté des S2000, Sébastien Ogier signe le onzième temps de la Power Stage, et termine au même rang au général. S’il est le premier à l’arrivée avec une S2000, ce sont bien PG Andersson et sa Proton Satria Neo qui remportent la manche en S-WRC, terminant un rang et 2 minutes 13 secondes derrière le pilote VW. En effet, les Skoda engagées par VW Motorsport pour Ogier et Mikkelsen ne sont pas inscrites en S-WRC, afin de ne pas devoir limiter les essais privés, tant de la Fabia S2000 que de la Polo WRC de 2013.

Une victoire importante pour Latvala et Ford


Une victoire importante pour Latvala et Ford

Sur le rallye de Suède


lundi 13 février 2012 - 14h23, par Sandrine Bouchard 

Jari-Matti Latvala a décroché une victoire importante, ce weekend, sur les pistes enneigées du rallye de Suède.

Le Finlandais avait une certaine pression sur les épaules, après être parti à la faute sur le Monte-Carlo, mais a parfaitement su la gérer pour mener l’épreuve quasiment de bout en bout. Il aura également dû contrôler les attaques de son ancien équipier Mikko Hirvonen et garder son calme malgré une crevaison à seulement deux spéciales de l’arrivée.

« J’ai gagné mon premier rallye ici, il y a quatre ans, et j’étais devenu le plus jeune vainqueur. Revenir et gagner pour la seconde fois est très spécial. Après avoir abandonné sur la première manche le mois dernier, j’avais beaucoup de pression », confiait Latvala. « Après avoir fait une erreur et tapé un rocher, je savais que je devais trouver un peu plus de vitesse et attaquer fort sur l’avant-dernière spéciale. »

« J’ai l’impression qu’on m’a enlevé un gros poids des épaules. J’ai appris à rester calme quand les choses tournent mal et ça a payé aujourd’hui. Je savais que Mikko attaquerait fort ce matin, alors j’étais bien réveillé et prêt. J’avais une avance confortable avant que tout ne change à deux spéciales de l’arrivée, mais j’ai gardé mon sang-froid », poursuivait-il.

Ce succès de Latvala était la sixième victoire consécutive d’un pilote Ford sur le rallye de Suède, et la 50ème victoire de l’association Ford/M-Sport.

« Jari-Matti a dominé du départ à l’arrivée. Nous avons eu une frayeur vers la fin. Ce matin, nous étions inquiets de le voir rouler aussi vite alors qu’il avait une bonne avance mais, compte tenu de ce qui s’est passé cet après-midi, il a fait du bon boulot. C’est une victoire importante pour l’équipe et, avec la confiance qu’il a dans la voiture, je suis sûr qu’il y en aura d’autres », commentait Malcolm Wilson.

Galerie d'images:

P. Solberg après l'ES9
P. Solberg après l'ES9

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Ford RST Team (vendredi, 10 février 2012 19:40)

    J'ai suivi aujourd'hui en live sur internet avec les temps intermédiaires, et ben ça donne envie d'y être en vrai. Un jour peut être ......

  • #2

    danichou18 (vendredi, 10 février 2012 22:37)

    bien sympathiques ces videos !!!