Rallye d'Allemagne du 24 au 26 Aout 2012

Itinéraires et Horaires:

Special Stage
Local
France
Kms
.
Jeudi 23 Août 2012
.
.
.
.
[Shakedown] Konzer Tälchen
09h00
09h00
4.60
.
Vendredi 24 Août 2012
.
.
.
SS1
Mittelmosel 1
10h48
10h48
24.90
SS2
Moselland 1
11h36
11h36
22.79
SS3
Grafschaft 1
12h29
12h29
21.23
SS4
Mittelmosel 2
16h17
16h17
24.90
SS5
Moselland 2
17h05
17h05
22.79
SS6
Grafschaft 2
17h58
17h58
21.23
.
Samedi 25 Août 2012
.
.
.
SS7
Stein & Wein 1
07h58
07h58
26.54
SS8
Peterberg 1
09h01
09h01
9.37
SS9
Arena Panzerplatte 1
10h52
10h52
46.54
SS10
Stein & Wein 2
14h43
14h43
26.54
SS11
Peterberg 2
15h46
15h46
9.37
SS12
Arena Panzerplatte 2
17h37
17h37
46.54
.
Dimanche 26 Août 2012
.
.
.
SS13
Dhrontal 1
09h13
09h13
30.76
SS14
Dhrontal 2
11h36
11h36
30.76
SS15
Circus Maximus Trier [Power Stage]
13h21
13h21
4.37

Les essais:

Les temps forts:

WRC - Loeb le plus rapide du shakedown

En Allemagne


 


Sébastien Loeb a débuté idéalement le Rallye Deutschland, signant le meilleur temps du shakedown de l’épreuve asphalte, disputé ce jeudi matin.

Au volant de la Citroën DS3 WRC n°1, Loeb a fait son meilleur temps en 2’25’’2 sur un tracé de 4,55 km, autour du village de Kommlingen et sous la chaleur de l’été européen.

Jari-Matti Latvala a donné à Ford des raisons d’être optimiste en réalisant le deuxième chrono, à 0’’8 de l’Alsacien. Mads Östberg, au volant d’une Fiesta RS WRC privée, a fait le même temps que le Finlandais. Petter Solberg est quatrième à 0’’3 de son coéquipier.

Le Belge Thierry Neuville, originaire d’une ville située à moins de 100 km de Trèves, a réalisé le cinquième temps, en 2’26’’4. Mikko Hirvonen est sixième, devant Dani Sordo, qui fait son retour en WRC avec MINI, au volant de la John Cooper Works.

Ott Tanak a dû mettre un terme à son shakedown après que ses mécaniciens aient repéré un souci sur sa Fiesta RS WRC. Chris Atkinson, qui fait ses débuts avec le WRC MINI Team Portugal, a signé le 10e chrono. Il devance Nasser Al-Attiyah, qui revient en WRC après sa participation aux JO de Londres.

Le classement du top 10 pourrait changer légèrement en raison du passage d’Evgeny Novikov, après que la spéciale ait été arrêtée suite à l’accident de Marcos Ligato.

WRC - ES1 : Loeb sur les chapeaux de roue


 

Sébastien Loeb a fait le meilleur temps de la spéciale d’ouverture de l’ADAC Rallye Deutschland. Il a terminé avec une avance de 5’’2 sur Petter Solberg.

« J’ai pourtant été prudent au départ, note Loeb. C’était sale et boueux sous les arbres durant les cinq premiers kilomètres. Je ne voulais pas y faire une erreur. Quand c’est devenu sec, j’ai attaqué plus fort. Mais c’était vraiment dur car c’est très étroit avec du béton partout. J’ai fait une spéciale propre, pas une spéciale parfaite. »

Derrière Solberg, Mikko Hirvonen est troisième à 8’’7 de son coéquipier, et suivent derrière Jari-Matti Latvala et Thierry Neuville.

Hirvonen a besoin d’être « plus confiant quand c’est sale », parlant de son choix de pneus. « J’ai essayé quelque chose de spécial, avec deux pneus durs et deux pneus tendres. C’était bien au début quand c’était glissant. Ensuite, c’était moins bien, peut-être que la spéciale était trop longue pour ce choix de pneus. Ce n’était pas bon sur le revêtement sec et propre. »

Ott Tanak se classe sixième, quand Evgeny Novikov, son coéquipier a dû s’arrêter dès cette première spéciale.

Sortie prématurée pour Novikov

Le Russe a dû se retirer de l’ADAC Rallye Deutschland dès la première spéciale.

Copiloté pour la première fois par Nicolas Klinger, Evgeny Novikov a dû abandonner dès la première spéciale, celle de Mittelmosel. Il a perdu une roue sur sa Ford Fiesta RS WRC.

Il reprendra l’épreuve samedi grâce à la règle du Rally 2. Mais, avec le temps de pénalité dont il va écoper pour cette journée, Novikov ne devrait pas pouvoir signer une bonne performance.

WRC - ES2 : Hirvonen perd du terrain

 

 

 

Mikko Hirvonen est passé de la troisième à la cinquième place de l’ADAC Rallye Deutschland à cause d’un manque de confiance au volant de la Citroën DS3 WRC.

Alors que son coéquipier Sébastien Loeb caracole en haut de la feuille de temps, Mikko Hirvonen n’est pas dans le même état de confiance au volant de sa DS3.

Derrière Loeb, Petter Solberg est toujours deuxième. Mais Jari-Matti Latvala et Thierry Neuville ont doublé Mikko Hirvonen. « Je n’ai pas de bonnes sensations et je n’arrive pas à avoir un bon rythme, exprime Hirvonen. Je me bats avec l’auto, et je suis beaucoup trop prudent. Sur terre, je ne suis pas prudent comme ça. Il n’y a qu’ici où je n’ai pas confiance. »

Latvala est passé au 3e rang mais pense que le réglage de sa Fiesta RS WRC n’est pas bon. « C’est là où Sébastien est vraiment fort, juge-t-il. Je ne m’attends pas à me battre avec lui. Mais j’aimerais tout de m^me être plus rapide. »

WRC - ES3 : Latvala se rapproche

 

 

 

Sébastien Loeb a de nouveau signé le meilleur temps de la spéciale, augmentant encore son avance en tête du classement général de l’ADAC Rally Deutschland. Mais la bataille pour la deuxième place tient toutes ses promesses, Jari-Matti Latvala a tiré son épingle du jeu et s’est rapproché de son coéquipier, Petter Solberg.

Deuxième temps de l’ES3, Latvala n’est plus qu’à 5’’7 de Solberg. Désormais mieux en jambe, le Finlandais va pouvoir aaméliorer ses réglage au parc d’assistance.

« Nous avons un peu amélioré le comportement de la voiture mais maintenant il faut appliquer le bon set-up au parc d’assistance », a-t-il exprimé.

Solberg aurait aimé faire une meilleure spéciale : « J’ai eu un petit problème au départ. C’est allé de pire en pire par la suite, comme dans les autres spéciales. Ce n’est pas une mauvaise journée mais il faut qu’on s’améliore. »

En tête, Loeb a maintenant 13’’1 d’avance sur Solberg. « Cette spéciale a été plus difficile pour moi. Il y avait des longues lignes droites avec des freinages forts. Mais pour le moment, nous n’avons aucun problème. »

WRC - ES4 : Latvala

 


Jari-Matti Latvala a mis un terme à la domination sans partage de Sébastien Loeb, s’étant adjugé la victoire d’étape dans la quatrième spéciale. Le Finlandais a devancé Loeb de 1’’8 et revient à 3’’2 de la deuxième place de Petter Solberg, à 17’’ de la tête de course.

« C’est bien mais je dois dire que je ne peux pas attaquer davantage, explique-t-il. Maintenant, il me faut être malin et réfléchi. Je suis très content de mon chrono mais je me suis fait deux énormes frayeurs et il ne faut pas prendre trop de risques. Mais c’est bien de mettre un peu de pression sur Loeb. »

De son côté, l’Alsacien ne pense pas avoir été moins bon que dans la matinée. « J’ai attaqué plus fort que ce matin mais je ne sais pas ce qu’il s’est passé, peut-être que c’était plus sale ou si c’est moi qui me suis montré moins rapide. Mais c’était quand même une bonne spéciale. »

Solberg a perdu seulement 0’’7 sur Loeb et se montre satisfait d’être dans le même rythme qu’un pilote qui a tellement brillé dans cette épreuve. En effet, Loeb s’est tout le temps imposé en Allemagne, sauf la saison dernière, en raison d’une crevaison. « Nous sommes dans le bon rythme, il faut rester calme », dit Solberg.

Thierry Neuville a fait le troisième temps, poursuivant son excellent départ. Il conforte sa quatrième place, devant Mikko Hirvonen, qui continue de souffrir sur l’asphalte allemand.

« J’ai perdu trois secondes en calant, j’ai perdu beaucoup de temps dans cette spéciale, a dit Hirvonen. J’essaie de trouver un meilleur rythme. Ca va mieux mais nous sommes loin. »

WRC - ES5 : Loeb de nouveau devant

 

 


Sébastien Loeb a réaffirmé son autorité sur le Rallye Deutschland, signant le meilleur temps et portant son avance sur son plus proche poursuivant à 18 secondes.

Dans la spéciale précédente, Latvala a devancé Loeb. Cette fois-ci, Loeb a repris les devants mais, en plus, Latvala a sacrément baissé de rythme. Le Finlandais a lâché 12’’7 sur le Champion du Monde, et se retrouve loin au classement général, à 10’’8 de Petter Solberg, qui est toujours le plus sérieux rival de Loeb.

Latvala avait confié qu’il voulait baisser de rythme afin de ne pas prendre trop de risque. Mais, constatant un tel écart, il confesse qu’il a sans doute trop levé le pied. « J’ai sans doute trop ralenti, explique-t-il. Je savais qu’il fallait que je me montre prudent mais je l’ai sans doute été beaucoup trop. Il semble que je sois allé vraiment lentement, je ne comprends pas trop comment ça a pu arriver. »

Latvala n’a plus que 3’’3 d’avance sur Thierry Neuville, beau quatrième. Derrière, la lutte pour la cinquième place est intense entre Mikko Hirvonen, qui a toujours des difficultés, et Dani Sordo, qui n’a que 1’’6 de retard.

Cet écart n’est pas seulement dû aux soucis de Mikko Hirvonen mais aussi à la bonne performance de Dani Sordo, qui a signé le troisième temps de la spéciale. « C’est mieux mais j’attaque vraiment fort et je prends beaucoup de risques », a confié l’Espagnol.

WRC - ES6 : Loeb boucle la première journée en tête

 

 

 

Dani Sordo a poursuivi l’amélioration de ses performances dans la dernière spéciale disputée ce vendredi, lors du Rallye Deutschland. Troisième chrono de l’ES6, il a chipé la cinquième place du classement général à Mikko Hirvonen.

Mais l’Espagnol pourrait être plus rapide sans son problème de boite de vitesses. « Mes temps sont bons mais quand j’essaie de passer de 6e en 5e, c’est vraiment, vraiment difficile et je perds du temps en passant au point mort, explique-t-il. Mais j’améliore mes chronos à chaque fois, c’est le principal. »

La victoire de spéciale est revenue à Jari-Matti Latvala, son deuxième scratch de l’après-midi après la spéciale de Mittelmosel. Après avoir perdu beaucoup de temps dans l’ES5, Latvala s’est repris, pour battre Loeb de seulement trois dixièmes dans l’ES6.

« J’ai retenu la leçon de ce qu’il s’est passé dans la spéciale précédente, explique Latvala. C’était incroyable de lever le pied et de perdre autant de temps. Il faut continuer à attaquer quand on veut continuer à se battre à l’avant. »

Loeb termine toutefois la journée avec vingt secondes d’avance sur Petter Solberg, 29 secondes sur Latvala, une avance confortable. « Je suis bien évidemment heureux. Nous menons et nous avons réussi à augmenter notre avance. Tout va bien. Dans cette spéciale, c’était plus difficile car elle était rapide, donc il était plus difficile de creuser des écarts. »

Juste derrière, Thierry Neuville est 4e du classement général, devant Dani Sordo, donc, qui a pris l’avantage sur Mikko Hirvonen. « Mais ça va mieux, on va dans la bonne direction, explique le Finlandais. Je n’ai pas trop tenté le diable. J’essaie d’avancer comme je peux et d’améliorer mon rythme petit à petit. »

WRC - Solide début des pilotes Ford

Sur l’asphalte du rallye d’Allemagne


24 août 2012 - 22h03, par Olivier Ferret 

Les pilotes du Ford World Rally Team ont bien entamé le rallye d’Allemagne qui, après le Monte-Carlo et ses routes typiquement hivernales, constitue la première manche purement asphalte du championnat 2012. Petter Solberg a achevé aujourd’hui la première étape à la seconde place. Troisième, son équiper Jari-Matti Latvala a remporté deux spéciales dans l’après-midi.

Malgré la pluie tombée dans la nuit précédant le départ, les conditions de route étaient sèches durant la première étape que Petter Solberg a disputé avec des pneus Michelin Pilot Sport à gomme dure. Le Norvégien s’est installé à la seconde place dès la première spéciale et ne l’a plus quittée pour finir la journée à 20,4 secondes du leader.

“Mon expérience au volant de la Fiesta RS WRC sur asphalte est encore relativement modeste. Partant de ce constat, je suis très satisfait de ma performance aujourd’hui. J’aurais pu attaquer plus fort mais il était important de trouver de bonnes sensations et de ne pas prendre trop de risques. J’ai perdu quelques secondes au cours de la matinée. L’après-midi s’est ensuite très bien déroulée et ma voiture était fantastique. Demain, la seconde étape sera longue avec quelques épreuves difficiles et il sera important de ne pas commettre d’erreur.”

Jari-Matti Latvala a connu une matinée plus mitigée en regrettant d’avoir opté pour un set-up plus souple qui ne lui a pas apporté le résultat espéré. Pour la première spéciale, dont le premier tiers était glissant et boueux, il avait opté pour une combinaison de pneus tendres et durs qui sont devenus moins efficaces dans les derniers kilomètres. Avec des réglages modifiés pour la seconde boucle d’épreuves chronométrées, le Finlandais a pu montrer les qualités de la Fiesta RS WRC sur asphalte, non sans avoir pris quelques risques de son propre aveu. “Je me suis fait deux frayeurs dans l’ES4 où j’ai réalisé mon premier meilleur temps. Aussitôt après, Miikka et moi avons décidé de calmer le jeu. Mais j’ai en fait trop assuré dans la spéciale suivante sans réaliser le temps que je perdais. J’ai trouvé un meilleur compromis dans la dernière spéciale où j’ai de nouveau réalisé le meilleur temps. Demain, la seconde étape sera la clef de ce rallye. Je suis impatient de retrouver les longues épreuves chronométrées qui sont disputées dans le camp militaire de Baumholder. J’apprécie ces routes.”

Malcolm Wilson, directeur du Ford World Rally Team, était ce soir ravi des performances de son équipe. “C’est extrêmement encourageant. Nous figurons aux deuxième et troisième places en restant proches d’un pilote qui a dominé huit des neuf dernières éditions du rallye d’Allemagne. Les spéciales les plus dures de ce rallye sont encore à venir.”

WRC - ES7 : Loeb passe entre les gouttes


 

Sébastien Loeb a doublé son avance en tête du classement général de l’ADAC Rallye Deutschland en une seule spéciale, ce samedi matin, sous des trombes d’eau.

Avec la plupart des pilotes en pneus durs, cette spéciale disputée sous la pluie était loin d’être évidente. Passer en premier sur la route était la meilleure position ce matin, et Sébastien Loeb en a tiré profit.

« Nous avons roulé sous une grosse averse mais j’ai eu moins de pluie que les autres, a-t-il expliqué. C’était vraiment, vraiment difficile. Nous étions en pneus durs, c’était difficile de garder la voiture sur la route. Si j’avais su ça, j’aurais bien sûr pris des pneus tendres dans la voiture. »

Dans ces conditions, les pilotes Ford ont lâché plus de vingt secondes sur l’octuple Champion du Monde, qui compte désormais 41’’8 d’avance sur Petter Solberg et 54’’8 sur Jari-Matti Latvala. « C’est juste incroyable. Je ne pouvais pas aller plus vite de toutes façons, je n’arrivais pas à tourner », explique Solberg.

Jari-Matti Latvala a payé ces conditions, lui qui pensaient que sa voiture n’avait déjà pas un réglage approprié à la pluie. « Je pense quand même que ma voiture aurait pu être bonne sans la pluie...mais la pluie est arrivé », confie Latvala. « Je n’avais aucune chance d’aller plus vite. »

Les pilotes Ford ont quand même réussi à distancer Thierry Neuville, qui savait que la pluie serait sa pire ennemie ce week-end. Le Belge est parti trois fois en tête-à-queue, payant chèrement les caprices du ciel. « C’était horrible, explique-t-il. Je n’ai aucune expérience de la voiture sur asphalte avec ces pneus et sous la pluie. »

WRC - ES9 : Latvala sort gagnant de l’Arena Panzerplatte

 

 

 

Sébastien Loeb a augmenté son avance en ajoutant un nouveau meilleur temps à sa collection lors de cet ADAC Rallye Deutschland. Il devance d’une minute et demi Jari-Matti Latvala, qui effectue une belle remontée de la cinquième à la deuxième place après que ses rivaux aient connu des difficultés dans la célèbre spéciale de l’Arena Panzerplatte.

Thierry Neuville a dû abandonner après une sortie de route de sa Citroën DS3 WRC. Il espère pouvoir repartir en Rally 2, dimanche matin.

Petter Solberg s’est arrêté après avoir endommagé l’arrière droit de sa Ford Fiesta RS WRC.

Dani Sordo est le seul de ces trois pilotes à avoir réussi à terminer la spéciale, après avoir été victime d’une crevaison. Mais il a perdu beaucoup de temps. Et lui aussi a perdu des places, permettant à Latvala d’être le nouveau dauphin de Loeb.

« Nous avons été victime d’une petite crevaison mais ça n’était rien de bien méchant, explique l’ancien pilote Citroën, qui a perdu 2’30’’ dans l’affaire. Nous avons continué comme ça en levant un peu le pied car ce n’était pas trop grave. Mais quand le pneu est sorti de la jante, nous avons dû changer la roue et nous avons perdu davantage de temps ».

Les deux Finlandais Jari-Matti Latvala et Mikko Hirvonen grimpent donc sur le podium, à la faveur de ces mésaventures. Latvala aurait même pu terminer avec le meilleur temps mais Sébastien Loeb l’a battu avec 0’’8 d’avance.

« Nous étions trois secondes devant lui dans la spéciale mais c’est là où il a été très intelligent car il a réussi à économiser ses pneus. C’est un point sur lequel il faudrait que je progresse. »

WRC - ES10 : Premier scratch pour Tanak

 

 

Ott Tanak a réalisé son premier meilleur temps ce week-end, à l’occasion de l’ES10 de l’ADAC Rallye Deutschland. Après l’abandon de Petter Solberg et de Thierry Neuville, le groupe de tête se restreint et l’Estonien a pu s’en extirper pour se mettre en évidence, parvenant à battre Sébastien Loeb sur son terrain de prédilection. Surtout, Ott Tanak grimpe ainsi au quatrième rang en prenant le meilleur sur Mads Östberg, qu’il devance d’une poignée de secondes. Il fête aussi sa première victoire de spéciale sur asphalte.

« C’est pas mal, hein ? », a-t-il plaisanté à l’arrivée. « Ca montre que je peux réussir à bien piloter sur asphalte. On aurait au moins fait un bon chrono. »

En tête du classement général, Sébastien Loeb continue de creuser l’écart, avec désormais 1’38’’5 d’avance sur Jari-Matti Latvala. « On a eu un peu peur au départ de la spéciale car il pleuvait en liaison et nous avions des pneus durs, quand Jari-Matti était monté en pneus softs. »

Latvala a fait ce choix a fait ce choix par sécurité pour ne pas souffrir de la pluie mais a payé ce choix un peu prudent en rendant neuf secondes à Mikko Hirvonen, qui n’a plus que 27 secondes de retard sur la deuxième place de son ancien coéquipier.

« C’est vrai que je suis plus proche mais je ne pense pas pouvoir le rattraper grâce au seul rythme de pilotage, confie le pilote Citroën. Mais on ne sait jamais ce qu’il peut se passer dans un rallye : une crevaison, une erreur de pilotage... »

Hirvonen a ajouté qu’il se sentait plus en confiance au volant de la Citroën DS3 WRC désormais. « Ca va mieux, tout marche bien et les conditions sont constantes », détaille-t-il.

WRC - Solberg : C’est de ma faute

Désillusion pour le Norvégien


 

Peter Solberg n’en veut à personne après son abandon. Il engage sa responsabilité dans sa sortie au cours de l’ES9 de l’ADAC Rallye Deutschland.

Petter Solberg impressionnait son équipe au volant de la Ford Fiesta RS WRC, affichant un rythme tout à fait satisfaisant, quand il a dû s’arrêter dans la spéciale de l’Arena Panzerplatte, dernier tronçon chronométré de la première boucle disputée ce samedi.

« C’est de ma faute, dit Solberg. J’ai perdu l’arrière dans un long virage à gauche et je ne pouvais pas la récupérer. On a glissé et la voiture a heurté une pierre. Malheureusement, cet incident à l’arrière droit était trop important pour que l’on continue. Je pensais être tout en contrôle dans ce virage. Je suis très déçu car mon rythme était vraiment bon tout le week-end et je n’avais pas fait d’erreur jusque là. »

Son directeur, Malcolm Wilson, est également déçu. « C’est tellement dommage, surtout quand vous sentez que vous avez une voiture capable de gagner. Mais nous nous réjouissons car réussir à faire de si bons temps face à Sébastien Loeb est une vraie satisfaction. Maintenant, nous comptons sur Jari-Matti pour qu’il continue à mettre la pression. Si Loeb crève, il pourrait en profiter. Mais en même temps, nous sommes également sous pression car nous n’avons plus Petter en soutien. »

WRC - ES13 : Capot récalcitrant pour Latvala

"Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec ce capot"


 

Dauphin de Sébastien Loeb, Jari-Matti Latvala connait un départ chaotique pour cette dernière journée de l’ADAC Rallye Deutschland. En effet, le capot de sa Ford Fiesta RS WRC s’est soulevé au cours de cette spéciale, lui occasionnant une belle frayeur. Il a terminé la spéciale avec un retard de 9’’7 sur le leader, Sébastien Loeb.

« Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec ce capot, confie le Finlandais. Ca s’est peut-être détaché à l’avant et dans une longue, longue ligne droite, il a commencé à ses soulever. J’ai dû demander à Miikka (Anttila, son copilote) ce que nous pouvions faire car si nous nous arrêtions, nous perdions notre position. »

Mais plus de peur que de mal pour Latvala, qui conserve sa deuxième place avec 32’’7 d’avance sur le pilote Citroën Mikko Hirvonen.

La pluie étant de nouveau présente, tout le monde a opté pour les pneus tendres. C’est Loeb qui s’en est le mieux tiré, même si le Français dit n’avoir pris aucun risque. « Je me fiche un peu de mon temps, c’était surtout très difficile, a réagi Loeb à l’arrivée. A certains endroits, il faut vraiment, vraiment faire attention, d’autant qu’avec les pneus tendres, on a de gros changements d’adhérence. »

Cinquième derrière Mads Östberg, Chris Atkinson a lâché une minute aux meilleurs dans cette spéciale. Mais il affirme que c’était voulu. « C’est peut-être un peu trop mais nous avons une avance conséquente, justifie-t-il. Ogier peut nous reprendre du temps mais nous pouvons accélérer s’il le faut. Nous allons juste rallier l’arrivée. »

Après leurs abandons samedi, Ott Tanak, Dani Sordo, Petter Solberg et Thierry Neuville se sont tous élancés pour cette dernière journée.

WRC - ES14 : Solberg prépare la Power Stage

"Cette fois-ci, on a eu la pluie"


  

Sébastien Loeb bénéficiera d’une avance de près de deux minutes avant d’aborder la Power Stage, spéciale de clôture de l’ADAC Rallye Deutschland. Lors du deuxième passage dans Dhrontal, il a pourtant levé le pied, avançant un problème de turbo le laissant à 9’’9 du meilleur temps, Sébastien Loeb. Quant à la pluie, il a pu s’en accommoder.

« Cette fois-ci, on a eu la pluie. Nous sommes en pneus tendres et, comme c’est très boueux, je n’ai pas voulu forcer », a-t-il expliqué. « On a un petit problème de turbo mais le temps est correct. On a un petit souci dans la réponse du turbo. »

Petter Solberg, s’il est hors-jeu pour le classement général, a ciblé, en début de matinée, la Power Stage comme objectif prioritaire. Il s’y est parfaitement préparé en réalisant le meilleur chrono dans ce passage. Avant d’aborder la dernière spéciale, il est douzième du classement général.

Jari-Matti Latvala a lui la deuxième place assurée. Il devance largement Mikko Hirvonen, qui s’estime heureux d’entrevoir la troisième place du podium tout en ayant envie que ce rallye se termine.

Mads Östberg est quatrième après avoir fait le deuxième temps de l’ES14. « C’était assez difficile mais c’était mieux que ce à quoi je m’attendais, a-t-il dit. J’avais heureusement de bonnes notes. »

WRC - Une deuxième place pour Jari-Matti Latvala

Sur l’asphalte du rallye d’Allemagne


26 août 2012 - 21h55, par Olivier Ferret 

Jari-Matti Latvala a signé aujourd’hui sa meilleure performance sur asphalte en se classant deuxième du Rallye d’Allemagne derrière le Français Sébastien Loeb. Il s’agit également pour le pilote Ford de son meilleur résultat de la saison depuis sa victoire en Suède au mois de février dernier.

Si l’on excepte le Monte-Carlo et ses conditions typiquement hivernales, la neuvième manche du championnat 2012 constituait le premier rallye 100% asphalte de la saison. Les pilotes ont disputé quinze épreuves spéciales sur des routes très différentes depuis les vignes de Moselle jusqu’au camp militaire de Baumholder. Après les températures élevées du premier jour, la pluie s’est invitée dans la deuxième étape et a rendu plus complexe le choix des pneumatiques.

Jari-Matti Latvala était un peu déçu et frustré vendredi midi, après la première demi-journée de course. Peu à l’aise avec le set-up qu’il jugeait trop souple sur sa voiture, il avait également perdu du temps en optant pour des pneus à gommes tendres dans la toute première spéciale. Dans l’après-midi, après avoir corrigé ses réglages de suspension, le Finlandais a changé de braquet pour remporter deux épreuves spéciales et finir la première étape en troisième position derrière Petter Solberg et Sébastien Loeb. Le lendemain matin, la pluie a surpris tous les leaders de la course et Latvala a perdu d’entrée une trentaine de secondes après avoir bloqué ses roues et tiré tout droit sur une coulée d’eau. Cinquième après cette mésaventure, il est immédiatement repassé à l’attaque pour remonter à la seconde place dans les redoutables spéciales de Panzerplatte 1 et 2 (ES9 et 12) longues de 46 kilomètres. Il conservera cette position jusqu’à l’arrivée. « Je suis heureux d’obtenir un podium dans ce rallye asphalte qui n’a pas souri à Ford au cours de ces dernières années. Cette course a été dure mais elle a montré que nous avons progressé sur cette surface. Mon retard de deux minutes sur le vainqueur ne doit pas nous faire oublier le travail qu’il nous reste à faire. Mais je crois néanmoins en nos chances de nous battre pour la victoire dans les deux rallyes asphalte restant à disputer cette année. »

Pour son premier rallye 100% asphalte au volant de la Ford Fiesta RS WRC, et après avoir réalisé une belle prestation au Monte-Carlo en début d’année, Petter Solberg était immédiatement dans le rythme en Allemagne. Il était deuxième du classement provisoire quand il a arraché une roue en sortant trop large dans un virage lors du premier passage de la fameuse spéciale de Panzerplatte (ES9). Alors que le Norvégien espérait un beau résultat, il a été contraint à l’abandon et n’a repris la course que dimanche matin dans le cadre du règlement Rallye 2. “Cela aurait été fantastique pour l’équipe de finir deuxième et troisième, regrettait-il très déçu. Mais ma voiture est partie dans une large dérive et quand j’ai heurté le rocher, il n’y avait plus rien à faire. Le rallye s’était jusque là très bien déroulé. Le travail et les essais que nous avions fait sur cette surface avaient porté leurs fruits.”

Pour l’équipe Ford, le niveau de performance montré sur le très spécifique rallye d’Allemagne est un bel encouragement : “Sortant d’un résultat qui nous avait déçu en Finlande, nous sommes heureux de voir que nous avons été aussi compétitifs sur asphalte, et dans un rallye qui nous était moins favorable. J’ai bien sûr été déçu quand Petter est sorti de la route mais je suis encouragé par la cadence qui a été tenue par nos deux pilotes. Je suis confiant pour les prochaines compétitions sur cette surface.”

En attendant, le championnat du monde va opérer un retour sur terre dans le cadre du Rallye de Grande-Bretagne qui aura lieu au Pays de Galles du 13 au 16 septembre.

Résultat:

Général

Pos Pilote
Temps Ecart
Préc.
Ecart
1er
1. 1 S. LOEB M 3:41:52.0 0.0 0.0
2. 3 J. LATVALA M 3:43:52.0 +2:00.0 +2:00.0
3. 2 M. HIRVONEN M 3:44:23.3 +31.3 +2:31.3
4. 10 M. ØSTBERG M 3:45:16.3 +53.0 +3:24.3
5. 12 C. ATKINSON
3:51:02.4 +5:46.1 +9:10.4
6. 22 S. OGIER
3:51:42.5 +40.1 +9:50.5
7. 23 A. MIKKELSEN
3:54:14.5 +2:32.0 +12:22.5
8. 7 N. AL-ATTIYAH M 3:54:42.1 +27.6 +12:50.1
9. 5 O. TÄNAK M 3:54:53.2 +11.1 +13:01.2
10. 37 D. SORDO
3:56:08.9 +1:15.7 +14:16.9
11. 52 M. ARZENO
3:57:12.1 +1:03.2 +15:20.1
12. 4 P. SOLBERG M 4:02:58.6 +5:46.5 +21:06.6
13. 8 T. NEUVILLE M 4:05:33.8 +2:35.2 +23:41.8

Galerie d'images:

Écrire commentaire

Commentaires : 0