http://www.rallynz.org.nz/
http://www.rallynz.org.nz/

Rallye de Nouvelle Zélande du 21 juin au 24 juin

Itinéraires et Horaires:

Special Stage
Local
France
Kms
.
Nuit du Mercredi 20 au Jeudi 21 Juin 2012
.
.
.
QS
[Qualifying Stage] Inland Road
10h33
00h33
5.06
.
Nuit du Jeudi 21 au Vendredi 22 Juin 2012
.
.
.
SS1
Te Hutewai 1
08h28
22h28
11.18
SS2
Brother Whaanga Coast 1
08h51
22h51
29.67
SS3
Te Akau South 1
10h24
00h24
31.82
SS4
Te Akau North 1
11h07
01h07
32.13
SS5
Te Hutewai 2
13h33
03h33
11.18
SS6
Brother Whaanga Coast 2
13h56
03h56
29.67
SS7
Te Akau South 2
15h29
05h29
31.82
SS8
Te Akau North 2
16h12
06h12
32.13
.
Nuit du Vendredi 22 au Samedi 23 Juin 2012
.
.
.
SS9
Batley 1
09h13
23h13
17.61
SS10
Brother Mititai 1
10h01
00h01
23.22
SS11
Girls High School 1
10h34
00h34
26.99
SS12
Waipu Gorge
14h02
04h02
11.38
SS13
Brooks
14h25
04h25
13.60
SS14
Brother Mititai 2
15h08
05h08
23.22
SS15
Girls High School 2
15h41
05h41
26.99
.
Nuit du Samedi 23 au Dimanche 24 Juin 2012
.
.
.
SS16
Burnside - Wech Access 1
08h08
22h08
7.30
SS17
Brother Puhoi 1
08h26
22h26
17.93
SS18
Super Special Stage Auckland Domain 1
09h44
23h44
3.00
SS19
Super Special Stage Auckland Domain 2
11h28
01h28
3.00
SS20
Brother Puhoi 2
12h36
02h36
17.93
SS21
Ahuroa
13h09
03h09
6.93
SS22
Burnside - Wech Access 2 [Power Stage]
13h40
03h40
7.30

Les essais:

Les temps forts:

WRC - Latvala toujours handicapé par sa clavicule

Il va devoir serrer les dents durant le rallye de Nouvelle-Zélande


20 juin 2012 - 19h04, par Matthias Vauthier 

Jari-Matti Latvala a expliqué qu’il aimerait connaître un rallye de Nouvelle-Zélande sans problème. Il désire marquer des points au championnat pilotes, où il ne figure qu’au cinquième rang avec 45 points.

"Nous avons bien lutté en Grèce, mais j’ai malheureusement connu une crevaison alors que je pouvais terminer troisième," a déclaré le pilote de 27 ans. "J’espère bien entendu me battre pour la victoire, mais j’ai surtout besoin d’une épreuve sans soucis pour le moment. Donc si ma vitesse ne suffit pas, je vais mettre l’accent sur une arrivée sans problème. Fondamentalement, si les choses ne se déroulent pas comme prévu, je ne vais pas me battre," a encore expliqué le pilote du Ford WRT.

Latvala a été forcé de rester à la maison durant le rallye d’Argentine, fin avril. Il s’était en effet fracturé la clavicule lors d’un entrainement en ski de fond. Le Finlandais n’est pas encore remis à 100%, mais le chemin de la guérison est sur le point de se terminer. Il pense être totalement remis pour son rallye à domicile.

"La force est à 90%, le mouvement à 100% et la guérison en est environ à 80%. Dans deux à trois semaines, tout devrait être revenu à la normale. Je vais certainement être en pleine forme pour le rallye de Finlande," a-t-il conclu.

WRC - Latvala remporte la spéciale qualificative

"La Fiesta RS WRC est vraiment très rapide"


 

Jari-Matti Latvala a fait le meilleur temps de la Spéciale qualificative du Brother Rally New Zealand, septième manche du Championnat du Monde des Rallyes FIA.

Au volant des Ford Fiesta RS WRC officielles, Jari-Matti Latvala (2’31’’8) a devancé son ancien coéquipier, Mikko Hirvonen (2’32’’2), aujourd’hui chez Citroën, de 0’’367 ! Il sera le premier à choisir sa position sur la route pour les spéciales de vendredi, journée la plus difficile de l’épreuve avec 200 km de spéciales.

« Plus de la moitié de la distance chronométrée sera parcourue le vendredi donc le choix de la position de départ sera déterminant et pourra créer de grosses différences, explique Latvala. J’ai attaqué fort pour réaliser le meilleur temps. Je suis maintenant en position parfaite pour choisir ma position sur la route demain. »

« Nous avons travaillé dans le bon sens au niveau des réglages et j’étais satisfait de mes sensations lors du troisième run, confie Hirvonen. Ce rallye s’annonce ardu, avec des spéciales plus ou moins humides. Il faudra bien analyser la météo et utiliser à bon escient les dix pneus tendres qui sont à notre disposition pour l’ensemble du rallye. »

Petter Solberg (Ford) s’est classé troisième, devant Sébastien Loeb (Citroën), qui accuse un retard de neuf dixièmes sur le meilleur chrono. « Ce n’était pas évident de bien sentir la voiture, le grip n’était pas constant et je trouvais ma DS3 un peu nerveuse. L’essentiel était de réaliser un chrono dans le groupe de tête. Etre quatrième pourra même me permettre d’adapter mon choix en fonction de celui de mes adversaires », confie l’Alsacien.

Thierry Neuville et Ott Tanak, qui roulent en Nouvelle-Zélande pour la première fois, suivent l’octuple Champion du Monde. Dani Sordo est le premier pilote MINI avec un septième chrono.

Le directeur du Ford World Rally Team Malcolm Wilson se réjouit du temps réalisé par son poulain. « La victoire de Latvala durant cette spéciale qualificative ce matin nous donne pour la cinquième fois la possibilité du premier choix sur la route. Ceci nous réjouit chez Ford, ça veut dire que la Fiesta RS WRC est vraiment très rapide. Il nous faut signer notre retour en nous imposant à nouveau. »

Les 13 pilotes concernés choisiront leurs positions à partir de 19h heure locale.

WRC - Ordre de départ : Latvala partira loin, Hirvonen en premier

Des choix différents


 

Ford et Citroën ont fait des choix différents dans l’ordre des départs en spéciales. Latvala s’élancera en 13e position tandis que ses trois principaux rivaux partiront devant.

Le choix des positions s’est effectué ce jeudi soir à Auckland, devant une foule importante, au Viaduct Events Centre. Premier à choisir sa positon, Jari-Matti Latvala a opté pour la 13e place, dernière des pilotes prioritaires.

« Nous serons au sud demain, où on trouve davantage de poussière et pierres sur la route, plus que je n’en ai vu auparavant, explique le Finlandais. Je sais pertinemment qu’au fil de la journée, les spéciales seront nettoyées par le passage des voitures. Mais il y aura du balayage en début de journée et nous voulons en profiter. »

Deuxième chrono de la spéciale qualificative, Mikko Hirvonen (Citroën) a choisi d’ouvrir la route. Petter Solberg a opté pour la deuxième position et Sébastien Loeb la troisième. Ott Tanak partira lui en quatrième position, devant Dani Sordo, qui roule pour MINI.

Liste de l’ordre des partants :

1 : Mikko Hirvonen (Citroen DS3 WRC)
2 : Petter Solberg (Ford Fiesta RS WRC)
3 : Sebastien Loeb (Citroen DS3 WRC)
4 : Ott Tanak (Ford Fiesta RS WRC)
5 : Dani Sordo (MINI John Cooper Works WRC)
6 : Jari Ketomaa (Ford Fiesta RS WRC)
7 : Evgeny Novikov (Ford Fiesta RS WRC)
8 : Manfred Stohl (Ford Fiesta RS WRC)
9 : Ken Block (Ford Fiesta RS WRC)
10 : Armindo Araujo (MINI John Cooper Works WRC)
11 : Paulo Nobre (MINI John Cooper Works WRC)
12 : Thierry Neuville (Citroen DS3 WRC)
13 : Jari-Matti Latvala (Ford Fiesta RS WRC)

WRC - ES1 : le choix de Latvala le propulse en tête

"A plusieurs endroits, je suis sorti un peu large mais tout va bien"



Jari-Matti Latvala voit son choix de partir en 13e position sur les routes être payant. Le Finlandais a pris la tête de course. D’autres pilotes, comme Petter Solberg, Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen, avaient choisi de partir devant, pensant que l’arrivée de la pluie ne laisserait place à aucun balayage.

La matinée de vendredi s’annonçant sèche, ce sont des routes qui se présentent poussiéreuses avec un phénomène logique de balayage pour les pilotes de tête. Treizième sur la route, Jari-Matti Latvala a donc bénéficié de routes proposant davantage d’adhérence. Il a remporté la spéciale avec 2’’8 d’avance sur Hirvonen et 3’’5 sur Loeb.

Mais la préoccupation de Latvala, à la fin de la spéciale, concernait davantage son coéquipier Solberg, seul pilote de pointe à avoir opté pour des pneus durs, normalement plus adaptés à la pluie. Le résultat est éloquent : Solberg se classe 7e et accuse déjà un retard de 18 secondes.

« Je sais qu’à plusieurs endroits, je suis sorti un peu large mais tout va bien, confie Latvala. Je suis plutôt préoccupé par la perte de temps de Petter, c’est beaucoup. J’espère qu’il ne souffrira pas davantage. Ce sera difficile quand même pour lui dans la prochaine spéciale. »

Dani Sordo a aussi opté pour les pneus durs. Il a perdu du temps à cause de ce choix, en plus d’un problème de boite de vitesses. Il est actuellement neuvième, derrière le leader de la catégorie Super 2000 du Championnat du Monde des Rallyes, PG Andersson.

Thierry Neuville, qui roule sous les couleurs du Qarar World Rally Team, a fait le quatrième chrono de la spéciale, devant Ott Tanak et Evgeny Novikov.

Hors du top 10, Jari Ketomaa a perdu une trentaine de seconde en tapant un mur et en crevant un pneu à l’arrière-droit de sa Ford Fiesta RS WRC.

WRC - ES4 : Citroën d’attaque

Ford semble avoir fait un double mauvais choix


 

Mikko Hirvonen voit son avantage sur Sébastien Loeb fondre à 3’’9 en tête de course. C’est la deuxième victoire de spéciale consécutive pour le Français. Citroën bénéficie des conditions de route, l’humidité de la route permettant au duo de profiter de sa position.

Ford semble avoir fait un double mauvais choix : Jari-Matti Latvala en partant de loin, Petter Solberg en ayant opté pour les pneus durs. Insatisfait de sa conduite dans cette spéciale, Latvala se retrouve à seize secondes de la première place de Mikko Hirvonen.

Le duo des pilotes M-Sport suit derrière les pilotes du podium, avec Evgeny Novikov quatrième devant Ott Tanak. De son côté, Thierry Neuville a dû composer avec des pneus très usés. Il n’a plus que quelques dixièmes d’avance sur Petter Solberg, qui vise une remontée dans la deuxième boucle de l’après-midi.

Les deux PROTON ayant abandonné, Hayden Paddon est tranquillement installé en tête du S2000 et à la dixième place du classement général.

WRC - ES5 : Loeb se rapproche encore

Il met la pression sur son coéquipier


 


Sébastien Loeb met la pression sur son coéquipier Mikko Hirvonen, réalisant un troisième meilleur temps consécutif et se rapprochant à 1’’5 de son coéquipier au classement général. Cette spéciale étant la moins humide de la boucle, il était attendu que Mikko Hirvonen souffre de sa position d’ouvreur. Mais il n’a concédé que deux secondes à l’Alsacien, qui fait tout de même un pas de plus vers la tête de course.

Lobe était davantage par l’effet de l’état des pneus que par le phénomène de balayage. « Je ne sais pas trop si ça balaie ou non mais c’est évident que c’est difficile pour les pneus. Ce ne sera pas facile dans cette boucle. Il n’y a rien à faire, il faut rouler en soft dans ces conditions », estime le Champion du Monde.

Jari-Matti Latvala a été moins rapide que Mikko Hirvonen mais reste troisième du général avec une quinzaine de secondes de retard. « Nous avons perdu du temps sur Loeb mais c’est aussi important de considérer l’état de mes pneus. Les longues spéciales sont désormais plus importantes », a-t-il réagi.

Les deux Ford Fiesta RS WRC sont désormais en pneus tendres, alors que Petter Solberg avait fait le choix malheureux des pneus durs dans la matinée. Le Norvégien est de nouveau dans le rythme des meilleurs. « Ca va mieux, la matinée a été très difficile. Maintenant j’essaie de revenir dans le rythme proprement », explique Solberg.

WRC - ES6 : Hirvonen se fait de l’air

"Mikko a de nouveau été le plus rapide dans le final"


 


Mikko Hirvonen tient Sébastien Loeb à distance. Grâce à une très belle fin de spéciale, le Finlandais parvient à porter son avance à 7’’6 en tête du Rallye de Nouvelle-Zélande.

Le Français s’était rapproché à 1’’5 de son coéquipier grâce à trois meilleurs temps consécutifs mais Hirvonen a su se montrer véloce dans Whaanga Coast, surtout dans sa dernière section. Il porte son avance à 7’’6 et reprend un peu d’air en tête de la course.

Mais l’ancien pilote Ford n’était pas serein : « la route a séché plus que nous ne l’avions imaginé. Si les deux prochaines spéciales sont dans le même état, ça va devenir compliqué pour nous », a-t-il lâché. « Mais j’ai pris beaucoup de plaisir à rouler de la sorte. C’est un vrai plaisir que de rivaliser ainsi avec Seb et de se reprendre du temps l’un l’autre comme ça. »

Mais son résultat a impressionné son coéquipier : « Mikko a de nouveau été le plus rapide dans le final et je ne sais pas trop dire pourquoi. Je ne pouvais pas aller aussi vite que lui là », a réagi le Français.

Sauf problème des leaders, Jari-Matti Latvala est désormais hors du coup. Il vient de perdre une dizaine de secondes sur les pilotes Citroën. « J’ai essayé d’économiser les pneus, a-t-il expliqué. Les deux prochaines spéciales sont longues, ce sera important de bien y figurer. »

Petter Solberg, en voie de rédemption après une matinée difficile, a fait le deuxième temps de la spéciale derrière Hirvonen.Solberg est désormais proche de la cinquième place d’Ott Tanak au général.

WRC - ES7 : Latvala craque

Le Finlandais a fait une erreur


 


Jari-Matti Latvala n’est plus dans la course à la victoire. Le Finlandais a fait une erreur dans le deuxième passage de la spéciale de Te Akau South. Il a perdu quatre minutes et a glissé au neuvième rang du classement général.

Latvala,qui s’était auparavant montré prudent pour économiser ses pneus, visait les deux dernières spéciales de la journée pour lui permettre de réduire l’écart sur les deux pilotes de tête, les pilotes Citroën, Mikko Hirvonen et Sébastien Loeb. Mais il s’est retrouvé empêtré dans une cloture en coupant trop généreusement un virage. Il a dû compter sur l’aide des spectateurs pour se dégager et a perdu plus de quatre minutes.

Sébastien Loeb a fait le meilleur temps, revenant à 4’’6 du leader, Mikko Hirvonen. Le souci de Latvala permet à Evgeny Novikov de prendre la troisième place. Le Russe compte 19’’2 d’avance sur Petter Solberg, qui remonte vers les avant-postes, ayant repris Ott Tanak dans cette spéciale.

Thierry Neuville, Dani Sordo et Armindo Araujo sont classés de la 5e à la 7e place. Derrière Latvala, neuvième, Ken Block est en bagarre avec Manfred Sthol sont en bagarre pour la 10e place. Avantage pour l’instant au pilote du Monster World Rally Team. Hayden Paddon complète le top 12 alors qu’il occupe la tête des Super 2000 au volant de sa Skoda Fabia.

WRC - Petter Solberg quatrième après une première étape difficile

Pour le Ford World Rally Team


22 juin 2012 - 13h27, par Olivier Ferret 

Petter Solberg occupe la quatrième place du classement provisoire du Rallye de Nouvelle-Zélande après avoir perdu beaucoup de temps en raison d’un mauvais choix de pneus en tout début de course. Son équipier Jari-Matti Latvala, qui avait été le plus rapide des qualifications, bataillait aux avant-postes quand il a heurté une clôture dans l’avant dernière spéciale et perdu plus de quatre minutes dans sa mésaventure.

Les positions de départ et les choix de pneumatiques étaient au centre des conversations avant le début de la première étape. Petter Solberg a choisi ce matin de prendre le départ en seconde position et d’accomplir la première boucle avec des pneus à gommes dures. Mais le revêtement des routes de terre s’est avéré plus humide que prévu et le pilote Ford a chuté à la septième place du classement provisoire après avoir perdu 90 secondes à l’issue des quatre premières spéciales. Dans l’après-midi, avec des pneus tendres plus adaptés, Solberg a augmenté le rythme et a signé deux deuxièmes temps pour remonter à la quatrième place, à 8,3 secondes du podium.

“Cela aurait pu mieux commencer ! admettait-il. Avec l’équipe, nous avons opté pour des gommes dures mais les conditions de terrain n’ont pas évolué comme nous pensions et ce n’était donc pas le bon choix. Il va être difficile de remonter sur les leaders même si nous disposons désormais d’un peu plus de gommes tendres en réserve. Cela pourrait compter s’il pleut demain et dimanche. Quoi qu’il en soit, je vais continuer de faire le maximum pour essayer de remonter.”

Jari-Matti Latvala avait opté pour une stratégie différente. Ayant signé le meilleur temps des qualifications la veille, il avait choisi de partir en dernière position parmi les pilotes de tête avec l’objectif de laisser ses adversaires balayer la piste. Equipé de pneus tendres, il a signé le meilleur temps dans la première spéciale. Il ne s’est ensuite jamais classé au delà du troisième temps avant de rejoindre le parc d’assistance en troisième position. Mais ses espoirs ont pris fin dans la septième et avant-dernière spéciale de la journée.

“J’ai fait un tête-à-queue dans un virage lent, négocié en seconde, en coupant dans un virage où plusieurs pilotes avaient fait de même avant moi. La voiture a heurté un trou sur le côté avant droit et elle est partie en tête-à-queue à 180°. Elle a heurté une clôture et des fils se sont enroulés autours de la roue. Je ne pouvais plus avancer. J’ai dû attendre qu’un fermier vienne avec des pinces pour couper les fils. Je suis extrêmement déçu. J’ai l’impression que rien ne veut marcher cette année. Je n’attaquais pas à fond. Je conduisais juste à un rythme qui me semblait confortable. Je vais repartir demain avec l’objectif de remonter parmi les six premiers.”

Le directeur du Ford World Rally Team, Malcolm Wilson admettait qu’il ne s’agissait pas de la “meilleure des journées. Nous avons fait un mauvais choix de pneus pour la voiture de Petter et nous en avons subi les conséquences. Jari-Matti se battait en tête avant de perdre ses chances de gagner en heurtant une clôture. Nous allons essayer de maintenir la pression durant les étapes qui restent à disputer.”

WRC - ES9 : Solberg s’empare de la troisième place

Le Norvégien est heureux de ce départ


 


Petter Solberg commence sa remontée vers les sommets en réalisant le meilleur temps de la première spéciale du samedi. Vendredi, le Norvégien avait fait un mauvais choix en optant pour des pneus durs quand ses rivaux choisissaient les pneus tendres. Ce samedi, Solberg fait un choix différent et qui est payant. Armé de pneus tendres, plus adaptés à l’humidité de cette première spéciale, il a devancé ses rivaux, pour la plupart en pneus durs. Même s’il reconnait que les spéciales suivantes sont sans doute plus sèche, le Norvégien est heureux de ce départ.

« Notre temps est bon. A certains endroits, c’était très humide, à d’autres vraiment sec. Donc ce sera une boucle vraiment difficile », a-t-il reconnu. « On verra comment ça se passe. Nous allons attaquer. Nous visons le podium. »

Avec ce chrono, Solberg monte sur la 3e marche du podium, devant le pilote Ford M-Sport Evgeny Novikov. Le Russe a décidé de ne pas défendre sa place coûte que coûte afin de ne pas compromettre son week-end.

« Nous ne voulons pas nous battre avec Petter, explique Novikov. Bien sûr, nous pourrions aller plus vite car nous sommes à 95 %. Si nous allons à 100 %, nous prendrions beaucoup de risques et nous ne le voulons pas. Nous ne voulons pas faire d’erreur. Petter est un pilote rapide et il connait très bien ces routes. »

De son côté, Sébastien Loeb a réussi à augmenter son avance sur son coéquipier Mikko Hirvonen. Le Champion du Monde a opté pour des pneus tendres à l’avant et durs à l’arrière. Il a désormais 6’’6 d’avance sur le Finlandais. « Hier, ça fonctionnait bien avec ce choix. C’est plutôt un choix de sécurité », a reconnu l’Alsacien.

Citroën confie n’avoir donné aucune consigne à ses pilotes. « Nous allons à fond, confirme Hirvonen. Nous sommes au maximum. Ca sera très serré et nous allons continuer d’attaquer. »

WRC - ES13 : Tanak à l’attaque

Une spéciale très agréable et très rapide


 


Ott Tanak continue à attaquer pied au plancher sur les routes néo-zéolandaises en réalisant un troisième chrono pour la deuxième fois. Le pilote M-Sport a été devancé par les deux pilotes officiels Citroën.

Ceci lui permet de revenir à 8’’6 de la quatrième place d’Evgeny Novikov, son coéquipier, et précédemment sur le podium. L’Estonien a également 40 secondes d’avance sur le Belge Thierry Neuville.

Entre les deux premiers, le duel est toujours aussi serré, avec une avance de 5’’4 au classement général pour Sébastien Loeb. Face aux attaques de Mikko Hirvonen et à l’absence de consignes, le Français tient bon.

Quant à Petter Solberg, son choix de pneumatiques s’est avéré insuffisamment payant pour espérer menacer les pilotes Citroën : il a toujours 1’30’’ de retard sur la tête de course.

WRC - ES14 : Latvala brille tout de même

« Je me sens bien dans cette spéciale »


 

Même s’il a perdu beaucoup de temps vendredi et qu’il ne peut pas espérer beaucoup mieux que sa 8e place actuelle, Jari-Matti Latvala se signale encore en réalisant le meilleur temps de l’avant dernière spéciale du jour. « Je me sens bien dans cette spéciale », a-t-il confié.

Sébastien Loeb a fait le 2e chrono et montre qu’il est déterminé à ne rien lâcher dans ce rallye où Citroën souhaite donner sa chance à ses deux pilotes. Le Français, même sans consignes, laisse son coéquipier et concurrent à 7’’9. S’il n’est encore assuré de rien, il a su conserver une marge toute la journée sur le Finlandais. Mais Loeb n’était pas optimiste pour autant.

« Maintenant il faut aller disputer cette spéciale de m... où j’ai perdu tant de temps ce matin, donc je dois rester bien concentré et continué à attaquer, explique Loeb. Jusque là, j’ai fait une bonne deuxième boucle, j’ai été plus rapide que Mikko tout le temps. A moi maintenant de ne pas tout perdre dans la prochaine. Ce n’est pas facile avec les pneus durs dans la boue mais il faut tenir bon. »

Hirvonen reste motivé. « Je reste dans la bagarre, on verra. C’est très difficile car avec la pluie c’est très glissant mais les vitesses restent très élevées. On s’est fait des frayeurs à quelques endroits. Mais on est encore là. On peut s’attendre à une vraie grosse bagarre. »

WRC - Block grand fan de la Nouvelle-Zélande

"J’aimerais de nouveau refaire toutes les spéciales d’aujourd’hui"



Ken Block nous confie que les spéciales disputées ce samedi en Nouvelle-Zélande sont les plus belles qu’il n’ait jamais empruntées. L’Américain est tout simplement heureux.

Ken Block, star internationale du Gymkhana, boss de DC Shoes, revient en WRC ce week-end alors qu’il n’avait plus roulé depuis le Rallye du Mexique. Heureux comme un poisson dans l’eau en Nouvelle-Zélande, il est absolu fan du pays, du paysage et des spéciales, surtout celles de samedi. Copiloté par Alex Gelsomino, il est actuellement dixième, à 46’’5 d’Armindo Araujo.

« J’aimerais de nouveau refaire toutes les spéciales d’aujourd’hui, s’enthousiasme l’Américain. Ce sont vraiment mes spéciales préférées au monde. C’a été ma journée préférée en Championnat du Monde des Rallyes. J’ai juste fait un tête-à-queue. J’espère que les routes resteront sèches demain, que l’on puisse continuer à profiter de ces spéciales. »

Block ajoute : « Il suffit de glisser de bosse en bosse, de virage en virage et y aller à fond. J’ai fait quelques unes de ces spéciales en 2007, lors du Whangarei Rally dans une voiture Groupe N, j’ai donc un petit peu d’expérience. C’est juste incroyable. J’adore ces spéciales et j’ai passé une superbe journée. »

WRC - ES20 : Tanak part à la faute

A l’approche de l’arrivée du rallye


 


Thierry Neuville a remporté sa troisième victoire de spéciale de la journée, terminant avec 1’’8 d’avance sur le leader de l’épreuve, Sébastien Loeb.

Mais, à l’approche de l’arrivée du rallye, c’est la nouvelle de la sortie de l’Estonien Ott Tanak qui a fait sensation. Partis en tête-à-queue, Tanak et son copilote Kuldar Sikk sont indemnes mais ils ont été obligés d’abandonner, laissant la cinquième place de l’épreuve à Thierry Neuville.

« Cette route est très rapide, explique le coéquipier d’Ott Tanak, Evgeny Novikov, quatrième. La moindre petite erreur peut aboutir à une sortie de la sorte. Pour le moment je n’attaque pas. Ma quatrième place est un très bon résultat. Les conditions aujourd’hui ont été très difficiles mais notre choix pneumatiques s’est révélé être le bon donc je suis très content. »

Les pilotes du Ford World Rally Team JAri-Matti Latvala et Petter Solberg ont terminé la spéciale en 3e et 4e positions. Mikko Hirvonen complète le top 5, 2’’5 derrière Solberg.

En Super 2000, Hayden Paddon a dû s’arrêter dans la spéciale pour changer de pneu suite à une crevaison.

WRC - ES21 : Latvala remporte la spéciale

Une spéciale avec un peu moins de caractère que les autres


 


Jari-Matti Latvala remporte la victoire de spéciale lors de l’avant dernière spéciale du rallye, à l’occasion du Brother Rally New Zealand.

Il a terminé avec une avance de 2’’1 sur son coéquipier sur Ford Fiesta RS WRC, Petter Solberg.

Le pilote MINI WRC Team, Dani Sordo, a terminé avec 2’’5 de retard sur Latvala.

Le classement reste inchangé en haut du tableau : Sébastien Loeb devance Mikko Hirvonen de 25’’1.

WRC - Victoire de Sébastien Loeb en Nouvelle-Zélande

ES22 : Latvala remporte la Power Stage


Sébastien Loeb et Daniel Elena remportent leur 72e victoire en Championnat du Monde des Rallyes, après un nouveau sans-faute.

Après avoir bataillé face à Mikko Hirvonen vendredi et samedi, Sébastien Loeb a rapidement assuré sa victoire ce dimanche, le Finlandais ne s’étant jamais rapproché de l’octuple Champion du Monde. Loeb et Hirvonen assurent un nouveau doublé à Citroën.

Petter Solberg et Chris Patterson complètent le podium avec leur Fors Fiesta RS WRC.

Sébstien Loeb conforte son avance au championnat et enregistre son cinquième succès de l’année, en sept épreuves.

ES22 : Latvala remporte la Power Stage

Jari-Matti Latvala a terminé le Brother Rally New Zealand sur une bonne note en s’adjugeant les 3 points de la Power Stage, dernière spéciale du week-end.

Son coéquipier Petter Solberg afait le deuxième temps de la spéciale. Il remporte deux points, devant Sébastien Loeb, troisième, qui marque un point. Dani Sordo (MINI) se classe quatrième, devant Thierry Neuville.

Au terme de cette spéciale, Sébastien Loeb enregistre sa cinquième victoire de la saison. Il termine avec 29’’6 d’avance sur Mikko Hirvonen.

WRC - Solberg : Ca va finir par tourner

"Nos erreurs du vendredi nous ont enlevé nos chances de victoire"


 


Champion du Monde 2003, le pilote du Ford World Rally Team souhaite tourner le dos à la malchance qui poursuit l’équipe à l’Ovale Bleu.

Comme lors des précédentes épreuves, Ford a vu ses chances de victoire s’envoler sur deux coups du sort : un mauvais choix pneumatique pour Petter Solberg, une faute dans une corde pour Jari-Matti Latvala. Les deux hommes ont terminé aux 3e et 7e rangs.

« Nous sommes arrivés ici avec une bonne voiture et de bonnes chances de signer un bon résultat, confie Solberg. Mais nos erreurs du vendredi nous ont enlevé nos chances de victoire. C’est dommage pour l’équipe. Mais un podium est un bon résultat et prendre des points de bonus dans la Power Stage est une belle conclusion à ce week-end. »

Mais, concernant la deuxième moitié de saison, Solberg reste optimiste. « Ca va finir par tourner. J’en ai assez de me contenter de ces podiums, je veux que l’un de ces podiums se transforme en victoire. Nous allons continuer d’attaquer et nous allons commencer dès la Finlande, nous y serons rapides. Jari-Matti est très rapide là-bas et j’espère que l’un de nous deux pourra remporter cette épreuve. »

WRC - Ford décroche la troisième place grâce à Solberg

Quatrième podium de la saison pour le Norvégien


24 juin 2012 - 13h09, par Olivier Ferret 

Petter Solberg a obtenu son quatrième podium de la saison en se classant troisième en Nouvelle-Zélande. Son équipier Jari-Matti Latvala a fini l’épreuve à la septième place. Les deux pilotes ont perdu l’espoir de mieux figurer dans la première étape.

Petter Solberg a perdu près d’une minute et demie à la suite d’un mauvais choix de pneus au départ du rallye. Parti avec des gommes dures alors qu’il eut fallu des tendres, le Norvégien a souffert dans la première boucle de quatre spéciales qu’il a achevée en septième position, à 1m28s du leader. Il est reparti à l’attaque pour reprendre la troisième place à l’issue de la seconde étape durant laquelle il s’est montré le plus rapide de la journée. Mais au départ de la dernière étape, le retard de Solberg sur les deux leaders restait trop important et le pilote Ford a donc choisi de ne pas prendre de risques.

« Nous avions une bonne voiture et une belle opportunité dans ce rallye mais notre erreur de pneus a compromis nos chances de victoire le premier jour. C’est triste pour l’équipe mais le podium reste un bon résultat. Nous avons besoin de plus de réussite et nous devrons être parfaitement préparés pour les prochains rallyes pour essayer d’obtenir enfin cette victoire qui nous échappe. Le niveau de performance de la voiture est fantastique. Tout le monde dans l’équipe pousse très fort pour y parvenir et j’ai donc confiance : cela va bientôt finir par se produire. »

Auteur du meilleur temps des qualifications et vainqueur de la première spéciale, Jari-Matti Latvala était troisième quand sa voiture est partie en tête-à-queue dans une clôture peu avant la fin de la première étape. L’incident n’a pas entrainé de dégât mais la voiture est restée longtemps bloquée par du fil de fer qui s’était enroulé autour d’une roue. Cet incident a relégué le pilote à la neuvième place. N’ayant plus la possibilité de viser un podium, le Finlandais a profité de la course pour essayer différents réglages de différentiel sur sa Fiesta RS WRC.

« Après mon incident, je me suis concentré à faire des tests ce qui m’a donné de bonnes informations pour la prochaine manche en Finlande. J’ai remporté aujourd’hui des points de bonus en gagnant la dernière spéciale Power Stage mais je n’ai plus aucune chance au championnat pilotes. L’essentiel désormais sera de me battre pour la victoire dans chaque rallye. Nous allons maintenant bénéficier d’une longue pause qui sera la bienvenue pour se détendre et revenir avec un esprit neuf pour la seconde moitié de la saison. Je veux analyser tous les événements qui se sont produits cette année, effacer toute pensée négative et aller de l’avant ! »

Le directeur du Ford World Rally Team, Malcolm Wilson déclarait : « Nous avons fait un mauvais choix de pneus qui a été lourd de conséquences. Notre résultat est bien sûr décevant alors que Jari-Matti se battait pour la victoire en début de rallye. Notre voiture et nos pilotes ont la vitesse nécessaire mais nous avons besoin de mettre toutes les pièces du puzzle en place pour convertir ce potentiel en victoires. Je suis confiant sur nos chances d’y parvenir durant la seconde moitié de la saison. »

WRC - Block dans les points, retour gagnant

"Ce sont les meilleures routes au monde"


 


Pas vu en WRC depuis le Mexique, Ken Block a terminé neuvième, donc dans les points, pour son retour. Il est ravi d’avoir bien roulé dans ces spéciales, dont il est absolument fan.

« J’adore ce rallye, commente le pilote du Monster World Rally Team. Après trois mois sans rallye, c’est très flatteur de revenir et d’être de nouveau dans le bon rythme. C’était un peu glissant le [dimanche] matin donc j’ai adopté une conduite prudente. La voiture était excellente. Nous étions loin des pilotes devant nous donc il n’y avait pas de raison d’attaquer pied au plancher. »

Block a parlé plusieurs fois de son amour des spéciales néo-zélandaises en confiant que les routes empruntées samedi dans les spéciales, autour de Whangarei, étaient sa plus belle expérience de rallye à ce jour.

« Je suis amoureux de ces routes, reconnait l’Américain. Ce sont les meilleures routes au monde, je pense. Samedi, c’était incroyable. J’ai bien conduit, la voiture fonctionnait bien et la route était parmi les plus belles sur lesquelles je n’ai jamais roulé. C’était clairement ma plus belle journée de journée en termes de plaisir pris dans les spéciales. »

WRC - Latvala veut des victoires pour compenser

Gagner le plus de rallyes possibles avant la fin de saison


 


Privé de course au titre mondial, Jari-Matti Latvala a vécu un début de saison bien compliqué. Il veut maintenant se rattraper en gagnant de nouveau d’ici la fin de saison.

Le week-end dernier, en Nouvelle-Zélande, Jari-Matti Latvala a de nouveau connu des soucis dans la course à la victoire. Après un meilleur temps dans la première spéciale de l’épreuve, il a perdu un peu de terrain avant de partir à la faute, s’encastrant dans une clôture après avoir trop coupé dans un virage.

Après plusieurs erreurs en début de saison et une fracture de la clavicule l’ayant empêché de rouler en Argentine, le Finlandais n’a plus aucune chance de disputer la course au titre mondial. Il compte aujourd’hui 91 points de retard sur Sébastien Loeb, un fossé qui ne pourrait être comblé que grâce à un impensable concours de circonstances.

Conscient que cette première moitié de saison le prive d’ambition mondiale, Latvala n’a plus qu’une idée en tête : gagner le plus de rallyes possibles avant la fin de saison. « Après ma faute, je me suis concentré sur différents essais, confie-t-il. Ca m’a donné de bonnes pistes en vue de la Finlande. Quand on regarde le classement, il parait évident que je n’ai plus aucune chance pour le titre. Mais la chose la plus importante est de rester concentré sur chaque rallye pour tenter de l’emporter. J’ai déjà commencé à retrouver une partie de ma vitesse et je suis heureux d’avoir su prendre les points de bonus de la Power Stage [en Nouvelle-Zélande]. »

Galerie:

Écrire commentaire

Commentaires : 0