http://www.acropolisrally.gr/
http://www.acropolisrally.gr/

Acropolis Rally du 24 au 27 Mai 2012

Itinéraires et Horaires:

Special Stage
Local
France
Kms
.
Jeudi 24 Mai 2012
.
.
.
QS
[Qualifying Stage] Aghii Theodori
10h33
09h33
6.20
SS1
Kineta
18h28
17h28
25.24
.
Vendredi 25 Mai 2012
.
.
.
SS2
Aghia Marina
06h53
05h53
13.80
SS3
Thiva 1
08h31
07h31
23.60
SS4
Elikonas 1
10h20
09h20
19.89
SS5
Bauxites 1
12h25
11h25
23.17
SS6
Drossohori
13h19
12h19
22.00
SS7
Bauxites 2
15h22
14h22
23.17
SS8
Elikonas 2
17h05
16h05
19.89
SS9
Thiva 2
18h50
17h50
23.60
.
Samedi 26 Mai 2012
.
.
.
SS10
Klenia Mycenae 1
08h38
07h38
17.41
SS11
Ghymno 1
09h45
08h45
17.61
SS12
Kefalari 1
10h40
09h40
18.40
SS13
Ziria 1
12h06
11h06
21.36
SS14
Klenia Mycenae 2
15h17
14h17
17.41
SS15
Ghymno 2
16h24
15h24
17.61
SS16
Kefalari 2
17h19
16h19
18.40
SS17
Ziria 2
18h45
17h45
21.36
.
Dimanche 27 Mai 2012
.
.
.
SS18
Aghii Theodori 1
09h14
08h14
19.42
SS19
New Pïssia 1
09h45
08h45
11.37
SS20
Aghii Theodori 2
11h57
10h57
19.42
SS21
New Pissia 2
12h28
11h28
11.37
SS22
New Loutraki [Power Stage]
14h11
13h11
3.97

Les essais:

Les temps forts:

WRC - Ford optimiste concernant Latvala

"Il se sent bien et il est motivé"



Directeur du Ford World Rally Team, Malcolm Wilson a confiance dans le fait que Jari-Matti Latvala puisse revenir tout de suite à son meilleur niveau.

Latvala dispute sa première épreuve après sa fracture de la clavicule le mois dernier, une fracture qui lui avait fait manquer le Rallye d’Argentine. Après son 2e temps lors de la spéciale qualificative, Latvala a rassuré toute son équipe.

« C’est une excellente nouvelle pour l’équipe qu’il puisse revenir, explique Wilson. Nous savons que c’est un rallye lors duquel il peut performer. Lors de ses derniers essais, il n’a eu aucune douleur. Il se sent bien et il est motivé. Je sais qu’il est sur le retour mais je suis persuadé qu’il peut gagner. J’ai une totale confiance en lui. »

La dernière victoire de Latvala remonte au Rallye de Suède, en tout début de saison. Depuis, le Finlandais a accumulé les déconvenues. Le Rallye de Grèce pourrait le remettre dans le sens de la marche. Petter Solberg, son coéquipier, a également eu des soucis et espère que l’Acropole lui sourira.

« Ca aurait pu être mieux mais nous devons nous réjouir de cette situation car nous sommes toujours là, nous sommes 2e au championnat. Ici, il faudra savoir éviter les problèmes car ils peuvent arriver quand tu attaques à 110 % ou même à 90 %. »

WRC - ES1 : Latvala est vraiment de retour !

Le Finlandais de retour au top


Jari-Matti Latvala a fait un retour prodigieux en Championnat du Monde des Rallyes, signant le meilleur chrono de la première spéciale du Rallye de l’Acropole, sa première spéciale en WRC depuis sa fracture de la clavicule.

Il a devancé le Champion du Monde Sébastien Loeb de 2’’8, Mikko Hirvonen et Mads Östberg complètant le top 4. « Je pense que j’étais au même niveau que Loeb mais, vers la fin, je pense que j’étais plus rapide dans les épingles, explique le Finlandais. Je pense que j’étais vraiment rapide dans certaines portions. »

Les différences d’adhérence ont surpris le deuxième temps de la spéciale. « A certains endroits, il y avait beaucoup d’adhérence, à d’autres non, c’était donc difficile de savoir quand on pouvait attaquer ou quand il fallait faire attention », confie Loeb.

Petter Solberg a pris un départ hésitant lors de ce rallye, ayant malheureusement opté pour des gommes tendres, quand ses rivaux ont choisi les durs. Il a perdu de l’adhérence au fur et à mesure de la spéciale, terminant avec 14’’6 de Latvala.

« C’était ma décision et je la croyais bonne, explique le Norvégien. Je pensais que ce serait plus frais et que ces pneus étaient adaptés. C’est une erreur, j’aurais dû écouter l’équipe. Mais nous ne sommes pas encore finis. »

Sixième meilleur temps, Evgeny Novikov a confié n’être pas pleinement satisfait de son chrono, ayant fait quelques erreurs.

Ott Tanak, qui avait heurté un arbre lors de la spéciale qualificative endommageant le bras de direction avant-droit, a réussi à faire le 7e chrono.

Martin Prokop est 8e, même s’il a reconnu avoir eu des problèmes avant la spéciale, mais qui ne l’ont finalement pas affecté sur le parcours. Nasser Al-Attiyah et Daniel Oliveira ont tous deux reconnus avoir eu des soucis en glissant sur la terre.

Thierry Neuville a confié ne pas être satisfait des réglages de sa voiture, ni de ses notes et de sa confiance au volant. Il a fait le 9e chrono, une prestation décevante pour le Belge.

WRC - ES2 : Latvala accroit son avance

Avec un deuxième scratch consécutif


 


Jari-Matti Latvala débute la première journée du Rallye de l’Acropole en réalisant un deuxième scratch consécutif après son meilleur temps de la veille. Le Finlandais a de nouveau devancé Sébastien Loeb, de quatre dixièmes. Il a désormais 3’’2 d’avance.

Latvala a nié avoir roulé dans les temps de Loeb en suivant ses chronos. Il pense juste être à peu près au même niveau. « Nous sommes dans les mêmes temps », confirme-t-il.

Troisième à 3’’3 de Latvala, Mikko Hirvonen est toujours troisième du classement général.

Petter Solberg passe de la 5e à la 4e place mais semble connaitre des problèmes dans la conduite de sa voiture. « Quelque chose ne va pas, explique le Norvégien. La voiture est très, très difficile à conduire. Il faut identifier ce que c’est. Ce n’est pas l’équilibre mais il y a une grande différence entre les virages à gauches et les virages à droite. »

Solberg a tout de même doublé Mads Östberg, tout comme Evgeny Novikov. Östberg, mécontent de sa voiture, est passé de la 4e à la 6e place.

WRC - ES3 : Latvala continue, la tactique s’en mêle

Un classique de ce rallye


 


Jari-Matti Latvala avait confié, avant le Rallye de l’Acropole, qu’il était revenu au top de sa forme après sa fracture de la clavicule. Ayant manqué le Rallye d’Argentine, il est clair que le Finlandais n’a rien perdu de son rythme. Troisième spéciale, troisième scratch, Latvala est intenable.

Dans l’ES 3, il a devancé Sébastien Loeb à nouveau, d’un dixième de seconde, et Petter Solberg de 0’’2. Au classement général, Latvala compte 3’’3 d’avance sur Loeb. Quant à Solberg, il revient dans le bon rythme après avoir connu des soucis de maniabilité dans l’ES2.

Mais c’est surtout l’arrivée de la pluie en fin de spéciale qui aurait pu davantage départager les concurrents, rendant le terrain très glissant.

WRC - ES4 : Loeb en tête, Solberg meilleur temps

Dans une spéciale très difficile


 


Sébastien Loeb a pris la tête du classement général alors que Petter Solberg a signé le meilleur temps, grimpant au 3e rang, à 4’’5 de la tête de course.

Disputées dans des conditions humides, avec la présence de boue, cette spéciale a bousculé l’ordre établi. Loeb n’est pas satisfait de sa performance, tandis que Jari-Matti Latvala, Mikko Hirvonen et Ott Tanak ont perdu du temps en faisant un passage hors de la route au même endroit.

Le passage hors piste de Latvalz le prive de la tête de course, il est désormais à 1’’2 du nouveau leader, Loeb. « Pourtant, les temps intermédiaires étaient vraiment bons, je pense qu’on le devançait, avance Latvala. Mais, avant une intersection, le virage est devenu très boueux. J’ai bloqué les roues avant et le moteur s’est arrêté. Je n’ai pas pu tourner, je suis donc allé un peu trop loin. J’ai dû y perdre une dizaine de secondes. »

Loeb, s’il a pris la tête, n’est pas satisfait de sa spéciale. « Je ne sais pas pourquoi mais j’étais lent dans la spéciale, pourtant j’attaquais fort. J’étais peut-être dans un mauvais rythme. »

Le Français est réaliste sur sa performance puisqu’il n’a pas fait mieux que Mikko Hirvonen, qui a pourtant manqué l’intersection. En outre, Loeb a concédé 9’’7 au vainqueur de la spéciale, Petter Solberg.

Pourtant en difficulté auparavant, Solberg a su retrouver le bon rythme. « C’était boueux et la voiture fonctionne bien dans ces conditions. J’en suis très heureux. Mais je ferai en sorte que la voiture soit encore plus efficace après un passage à l’assistance. »

WRC - ES5 : Citroën maitrise les débats

Un doublé pour l’équipe française


 


Citroën a réalisé un doublé dans cette spéciale par l’intermédiaire de ses pilotes officiels. Mikko Hirvonen a ainsi signé le meilleur temps, revenant à quelques dixièmes de seconde du podium. Quant à Sébastien Loeb, il a pu creuser légèrement l’écart en tête du classement général.

Le choix de pneus semble avoir été décisif puisque les pilotes Ford sont allés cinq secondes plus lentement que leurs rivaux. Ford avait opté pour deux pneus à gomme différente sur les voitures de Petter Solberg et Jari-Matti Latvala, contre un seulement pour Citroën.

Hirvonen a remporté la spéciale et s’est rapproché à 1’’2 de Petter Solberg au classement général. Quant à Loeb, il a désormais 5’’7 d’avance sur Latvala. Ce dernier pense qu’un changement de réglages est nécessaire.

« Je ne suis pas content de ma voiture sur revêtement dur, explique-t-il. Je sentais que je n’arrivais pas à avoir d’adhérence dans la première partie de la spéciale. Il faut changer le set up pour que les pneus chauffent davantage. »

Evgeny Novikov est 5e devant Mads Östberg, lui non plus pas très satisfait. « Quand je ne me sens pas en confiance avec la voiture et que j’attaque, je n’ai pas un style propre. En ce moment, ce n’est pas vraiment génial. »

WRC - ES6 : les plans de Solberg contrariés par une pierre

Il a perdu huit secondes.


 


Petter Solberg, sur le podium du Rallye de l’Acropole au départ de cette spéciale, est soucieux de l’état de sa Fiesta RS WRC à la suite de l’ES6. Le Norvégien a heurté une pierre, a crevé, est tombé au 4e rang du général et pourrait souffrir d’un problème au niveau de l’arbre de transmission.

« Je ne suis pas sorti de la route, je suis juste arrivé en haut d’une crête où il y avait une pierre. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Ca a frappé au milieu de la voiture », a -t-il expliqué. Suite à sa crevaison et ce problème, il a perdu huit secondes.

De son côté, Sébastien Loeb signe son premier meilleur temps du week-end. Il porte son avance à 10’’1 en tête du rallye. Mais le choix des pneus durs et la présence de boue sont difficilement conciliables. « C’est difficile, boueux et nous avons des pneus durs. L’adhérence n’est donc pas bonne. Mais j’ai fait une bonne spéciale et pas d’erreurs à ces endroits. »

Quant à Jari-Matti Latvala, il n’arrive pas à trouver les bonnes sensations. « Quand c’est boueux et assez ‘tendre’, la voiture ne me satisfait pas. Le set-up de la voiture n’est pas encore le bon. »

Le seul ayant fait le bon choix pneumatique est Thierry Neuville, qui a chaussé deux gommes tendres. Il a fait le deuxième chrono, reprenant 8 secondes à Ott Tanak.

WRC - ES7 : Novikov et Tanak à la faute

"Nous avons eu un problème avec le moteur"


 

Les pilotes Ford M-Sport Evgeny Novikov et Ott Tanak ont perdu beaucoup de temps durant la première spéciale de la deuxième boucle de ce vendredi. De son côté, Jari-Matti Latvala a repris du temps sur Sébastien Loeb, toujours leader.

C’est Tanak qui a le plus perdu, ayant abandonné huit minutes lors d’une sortie de route qui a laissé sa Ford Fiesta RS WRC endommagée. L’Estonien était septième jusque là.

« Nous avons fait une correction dans nos notes lors du précédent passage et on s’est trompé d’un virage, ce qui fait que nous étions trop rapides, admet Tanak. Nous sommes sortis de la route puis sommes revenus sur la route mais avec un pneu crevé et une suspension endommagée. »

De son côté, Evgeny Novikov a connu un problème mécanique, passant de la cinquième à septième place après avoir perdu une minute. Il s’est fait dépasser par Mads Östberg et Thierry Neuville. « Nous avons eu un problème avec le moteur. Ce n’est pas une surchauffe mais peut-être un souci de turbo, je ne sais pas », a dit Novikov.

Jari-Matti Latvala a remporté cette spéciale, grappillant sept dixièmes de seconde sur le leader, Sébastien Loeb. Il a désormais 9’’4 de retard sur le Français. « Je suis encore loin de Loeb mais, au moins, nous sommes sur la bonne voie », a commenté le Finlandais.

Loeb, sur la route, est passé derrière Loeb et Tanak mais confie que ça ne lui a pas coûté de temps. « J’ai juste vu un peu de poussière, j’ai entendu que Tanak était sorti donc j’ai supposé qu’il était parti juste devant moi mais je n’ai pas trop perdu de temps avec ça », a-t-il commenté.

Derrière, la voiture réparée de Petter Solberg est allée plus vite que la DS3 de Mikko Hirvonen. Il est encore en lutte pour le podium. Malgré l’assistance réduite, il a pu réparer facilement sa Fiesta pour qu’elle soit de nouveau compétitive. « L’impact a eu des répercussions sur le différentiel arrière au niveau du berceau et la transmission et le berceau se sont touchés. Nous avons perdu quelques boulons mais l’équipe a pu réparer et nous avons retrouvé de l’espace autour de l’arbre de transmission. Sans ça, on aurait pu avoir des problèmes. »

WRC - ES8 : Solberg de retour sur le podium

Loeb a repris du temps à Latvala


 

Petter Solberg est remonté sur le podium, derrière son coéquipier Jari-Matti Latvala et devant Mikko Hirvonen. Après s’être fait une belle frayeur dans l’ES6, le Norvégien revient petit à petit dans le bon rythme. Il a repris 8’’8 à Hirvonen et compte presque une avance aussi conséquente sur le Finlandais au terme de cette huitième spéciale. Hirvonen, de son côté, n’est pas satisfait du comportement de sa voiture.

Mais si le pilote Citroën Mikko Hirvonen a perdu sa 3e place sur le podium, les Rouges se réjouissent de la spéciale disputée par Sébastien Loeb. Le Français a fait le 2e temps de la spéciale et a repris quelques dixièmes à Jari-Matti Latvala dans la bataille pour la première place.

« J’ai attaqué le plus possible, a dit Loeb. J’ai vu Petter et Jari-Matti me prendre du temps donc j’ai remis le pied au plancher au cours de la spéciale, pour finir fort. Si j’avais pu aller plus vite, je l’aurai fait. J’étais à fond. »

Latvala a terminé à huit dixièmes de Loeb et a avoué sa frustration. « Je pensais avoir très bon conduit, je suis assez déçu », a-t-il avoué.

Derrière, la mécanique a souffert. Mads Östberg a notamment connu des problèmes de transmission, tout comme Thierry Neuville et sa Citroën DS3 WRC. Evgeny Novikov est parvenu à corriger ses problèmes de turbo mais un problème de sélecteur de rapports l’a ralenti dans l’ES8. Quant à Ott Tanak, il a dû abandonner après sa sortie de route de l’ES7.

WRC - ES9 : Latvala sur les talons de Loeb

Petter Solberg a également pris l’avantage sur Loeb


 


Jari-Matti Latvala a disputé une superbe dernière spéciale ce vendredi lors de la première journée du Rallye de l’Acropole. Le Finlandais, après avoir passé la deuxième moitié de la journée dans l’ombre du leader, est revenu à 6’’5 du Français, qui s’élancera avec une mince avance samedi. Loeb a été victime, dans cette dernière spéciale du jour, du manque de visibilité lié au soulèvement de la poussière par ses devanciers sur la route.

Petter Solberg a également pris l’avantage sur Loeb et ne possède plus que 18’’7 de retard sur le leader, qui garde quand même toutes les cartes entre ses mains. En revanche, Mikko Hirvonen a perdu du temps après avoir crevé.

« Il y a tellement de poussière, j’ai raté un virage complètement et je suis sorti trop large, a commenté le Finlandais. On est sortis plusieurs fois, un peu large et en tapant les talus. Sans doute que l’un deux a fini par nous faire crever. »

La poussière soulevée a surtout été l’œuvre de Mads Östberg et Thierry Neuville, les deux ayant eu des problèmes dans la spéciale. Östberg est sorti de la route et a perdu trois minutes, alors que Neuville a été victime d’un problème de bras de transmission qui lui a fait perdre cinq minutes.

Östberg s’en veut et aurait également aimé que les spectateurs l’aident à remettre sa voiture sur la route. « J’ai essayé de pousser, on n’était pas loin de la route mais nous avions des pierres qui nous empêchaient de progresser. Ca nous a pris beaucoup de temps de rassembler des gens pour nous aider. Ca les intéressait davantage de prendre des photos », explique un Mads surtout déçu, au fond, par sa propre erreur.

Mais ces soucis font des heureux, puisque Evgeny Novikov et Martin Prokop intègrent le top 6 à l’issue de cette première journée.

WRC - Les deux pilotes Ford aux avant-postes

Avant une deuxième étape qui s’annonce difficile


25 mai 2012 - 22h57, par Olivier Ferret 

Les pilotes du Ford World Rally Team ont remporté sept des neuf spéciales de la première étape du Rallye Acropole. Jari-Matti Latvala a signé cinq meilleurs temps et se trouve en seconde position à seulement 6,5 secondes du premier tandis que son équipier Petter Solberg est troisième après avoir obtenu deux victoires en spéciales.

Jari-Matti Latvala n’a subi aucune gêne consécutive à sa blessure qui l’avait empêché de disputer la manche précédente en Argentine. Le Finlandais est entré immédiatement dans le rythme. Il a connu pour seul souci un tout droit et un moteur calé qui lui a fait perdre une dizaine de secondes dans l’ES4.

« Mis à part cet incident, mon retour à la compétition s’est bien déroulé. Je n’ai pas souffert au niveau de mon épaule même si j’ai senti que j’avais un peu moins de force dans le bras. N’ayant pas couru depuis un moment, j’étais inquiet avant le départ de retrouver une bonne cadence mais cette crainte s’est vite dissipée. Nous avons livré une belle bataille pour la première place. Quand j’ai manqué le carrefour et calé le moteur, je ne m’attendais pas à ce que le terrain soit si glissant. Au freinage, le moteur a calé et j’ai tiré tout droit. Au milieu de la boucle de spéciales, j’ai choisi d’emmener deux roues de secours. Une aurait peut-être suffit. Il y avait beaucoup de sections en montée où les 25 kilos supplémentaires ont eu une influence sur les performances. »

Petter Solberg a abordé la seconde journée de course avec le souci de regagner le temps perdu à cause d’un mauvais choix de pneus dans la première spéciale qui s’était disputée la veille. Cinquième ce matin, il a remporté la dernière spéciale de la matinée pour remonter à la troisième place. Mais il a perdu une dizaine de secondes et une place après un violent choc contre une pierre qui a endommagé la suspension et provoqué une crevaison. « Le rocher n’était pas indiqué sur mes notes. Le choc a été violent, la voiture a décollé et j’ai bien cru que ma course allait s’arrêter là ! L’équipe a réalisé un superbe travail pour remettre la voiture en état. Cela montre à quel point notre voiture est solide pour résister à un tel impact. »

Le patron du Ford World Rally Team, Malcolm Wilson, a déclaré : « Cette journée s’est bien mieux déroulée que les premières étapes de nos rallyes précédents. Je suis heureux de voir Jari-Matti en aussi bonne forme pour son retour. Il y avait beaucoup de dégâts sous la voiture de Petter et l’équipe a accompli un remarquable travail pour lui permettre de poursuivre. L’étape de demain sera de nouveau très longue et sans aucun doute la plus dure du rallye. »

WRC - ES10 : Loeb reprend de l’avance

Mais seulement d’une seconde


 


Sébastien Loeb, qui avait vu revenir Jari-Matti Latvala à 6’’5 lors de la dernière spéciale disputée vendredi, a repris sa marche en avant. Le pilote du Citroën Total Word Rally Team a signé le meilleur temps de l’ES10 et porte son avantage à 7’’6 en tête de la course. Les deux hommes se battent toujours au dixième de seconde. La moindre erreur se paiera donc au prix fort.

Loeb est d’ailleurs conscient que, s’il reprend du temps au Finlandais, ça n’est pas suffisant pour s’estimer être dans une position confortable. « J’augmente mon avance mais seulement d’une seconde. On a bien conduit mais c’est une spéciale vraiment difficile pour les pneus et le deuxième passage va être terrible. »

Latvala confirme ce sentiment. « J’ai essayé d’attaquer autant que possible mais il y a des passages très difficiles où il faut vraiment faire attention car, en sortant large, on risquerait de taper beaucoup de pierres. J’essaie de mettre la pression sur Loeb mais il est huit fois Champion du Monde, ce n’est pas facile. J’ai fait des petits changements sur la voiture, je suis en pleine confiance maintenant. »

Petter Solberg a fait le 3e temps, il est désormais à 20’’9 de Loeb. « C’est très dangereux à certains endroits donc j’ai préféré ne pas prendre de risques. C’est très facile de faire un erreur. Une petite pierre peut faire capoter ton rallye, il ne faut pas l’oublier. »

Mikko Hirvonen suit peu après. « Le rythme est bon, j’ai fait attention et pas pris de risques. »

Mads Östberg tente de revenir au niveau des meilleurs mais rencontre des difficultés. « J’essaie d’attaquer mais la confiance n’est pas là. C’est très glissant et si tu sors de la trajectoire, tu n’as plus du tout d’adhérence. Je n’ai pas confiance dans ma voiture. »

WRC - ES11 : Latvala revient sur Loeb

Vraiment, vraiment difficile...



Jari-Matti Latvala confirme son retour parmi les meilleurs, signant le meilleur temps dans la spéciale que tout le monde juge comme la plus difficile de l’épreuve. Le Finlandais a repris 2’’5 à Sébastien Loeb et revient à 5’’1 du leader du championnat.

« C’était vraiment très difficile et j’ai quand même dû lever le pied après être allé très vite au départ de la spéciale, a expliqué Latvala à WRC Live. Cette spéciale est très dangereuse pour la voiture. On ne peut pas attaquer au maximum , ça n’irait pas dans certaines portions. »

Loeb n’a fait que le 4e chrono dans cette spéciale. « C’était vraiment, vraiment difficile. Quand on a amorcé la descente, j’ai adopté une conduite moins risquée. Nous attaquerons dans la suivante. »

WRC - ES12 : Loeb sous la menace de Latvala

Latvala a repris 4’’1 à Loeb


 


Jari-Matti Latvala est revenu dans les échappements de Sébastien Loeb, ne possédant plus qu’une seconde de retard sur le Français au terme de la 3e spéciale du jour.

Latvala a repris 4’’1 à Loeb dans cette spéciale, alors que les deux hommes ont reconnu avoir attaqué pied au plancher.

« Je pense que Sébastien a recommencé à accélérer donc je n’ai pas le choix, je dois attaquer au maximum, a confié Latvala. Mais il faut aussi que je pense à épargner la voiture, ne pas prendre trop de risques et éviter les pierres. »

Loeb a fait le 3e temps de cette spéciale : « Je suis à fond et je ne peux pas aller plus vite. Dès que ça devient un peu glissant comme dans cette spéciale, je ne peux pas être plus rapide que les Ford. Je continue à aller à fond mais que puis-je faire d’autre ? »

Petter Solberg a conforté sa 3e place en reprenant 7’’9 à Mikko Hirvonen. « Je continue à attaquer, tout se passe bien », a confié le Norvégien, 2e temps de la spéciale.

Mads Östberg a confié avoir connu un problème de transmission arrière sur sa Ford Fiesta RS WRC mais il a réussi à réduire l’écart sur Martin Prokop pour la course à la 6e place.

Evgeny Novikov pourrait souffrir d’un problème au niveau du régime moteur même s’il a tenu à se montrer rassurant à l’arrivée de la spéciale.

WRC - ES13 : Loeb réagit et éloigne Latvala

Meilleur temps devant Petter Solberg


 


Sébastien Loeb a repris sa marche en avant en éloignant un peu Jari-Matti Latvala, à l’occasion de la quatrième spéciale de la première boucle disputée ce samedi. Mais il n’à que 2’’2 d’avance sur le Finlandais à la pause du midi.

Loeb a fait le meilleur temps devant Petter Solberg (+0’’8) et Latvala (+1’’2). Mikko Hirvonen poursuit son bonhomme de chemin avec le 4e temps, le Finlandais ne rentrant pas dans la bagarre pour la victoire.

Quant à Mads Östberg, il confie qu’il pense avoir résolu ses problèmes de transmission à l’arrière droit. « Nous sommes inquiets mais nous avons au moins pu rallier l’arrivée », a commenté le Norvégien.

Nasser Al-Attiyah a perdu du temps après être sorti de la trajectoire, alors que Armindo Araujo conduit prudemment pour ne pas sortir de la route. Quant à Evgeny Novikov, il n’a pas pu prendre le départ de la spéciale en raison d’un souci de pompe à eau.

Les pilotes ont droit à une assistance de 30 minutes à Loutraki entre les deux boucles.

WRC - ES14 : Latvala perd ses espoirs de victoire

Trahi par une crevaison


 


Jari-Matti Latvala, dans le bon rythme depuis le début du Rallye de l’Acropole, sait désormais qu’il ne remportera pas l’épreuve pour son retour à la compétition. Pourtant, au début de cette ES14, le Finlandais ne possédait que 2’’2 de retard sur Sébastien Loeb. Sous pression depuis la veille, le Français s’est encore montré impeccable.

Ca n’a pas été le cas pour Latvala, trahi par une crevaison, la conséquence d’une sortie de trajectoire de la part du Finlandais, qui le reconnait aisément. « C’est ma faute, avoue-t-il. Je suis sorti large au départ de la spéciale et j’ai tapé un talus. Ce n’était qu’un petit contact mais il y avait un obstacle plus important qui a tapé la roue. Normalement, avec une petite crevaison, je peux rouler jusqu’à l’arrivée et changer le pneu ensuite. Mais là ça a abimé la roue donc a dû la changer tout de suite. »

Latvala a perdu plus de trois minutes dans l’opération, il a désormais 3’32’’6 de retard sur Loeb. Quatrième, il sait qu’il ne gagnera pas et qu’il ne montera pas non plus sur le podium, sauf si l’un des trois premiers est victime d’une grosse défaillance.

Malgré le fait d’avoir manqué une intersection, Mikko Hirvonen monte donc sur la troisième marche du podium.

Cinquième, Martin Prokop voir revenir à 0’’8 son rival Mads Östberg, qui a bénéficié d’un changement de bras de transmission. « Je ne peux pas me battre avec lui, explique Prokop. Je sais à quel point il peut aller vite. De mon côté, je ne veux pas trop forcer en raison du nombre important de pierres. »

Nasser Al-Attiyah a terminé la spéciale avec une DS3 WRC du Qatar WorldRally Team en mode deux roues motrices, en raison d’une panne de la transmission avant. « Nous allons voir si nous pouvons continuer, nous allons voir ça avec l’équipe », a dit le Qatari.

WRC - ES15 : Loeb perd du temps sous la pluie

"Nous avons eu beaucoup de pluie dans la spéciale"


 


Les rebondissements s’enchainent en Grèce. Alors que Jari-Matti Latvala a perdu toute chance de victoire dans la spéciale précédente, la pluie s’invite au débat dans l’ES15. Sébastien Loeb a indiqué que la pluie avait commencé à tomber après son départ dans la spéciale, s’intensifiant à mesure qu’il approchait d’une zone pierreuse en descente.

« Nous avons eu beaucoup de pluie dans la spéciale, c’était vraiment glissant sur les pierres dans la section en descente, explique le pilote Citroën. C’était difficile, j’ai essayé de ne prendre aucun risque. Je suis encore devant, on verra comment ça évolue. »

En effet, après cette spéciale, Sébastien Loeb voit désormais son avance réduire sur son nouveau dauphine, Petter Solberg. Le Norvégien lui a repris 6’’4 et pointe désormais à 15’’5 au classement général. Mais il ne veut pas risquer de sortir de la route en cherchant à ravir la première place au Français.

« C’est la pire spéciale de ce rallye, c’est incroyable, a dit Solberg. J’ai relevé la voiture au plus haut au départ de la spéciale, pas pour gagner en performance pour pouvoir continuer à rouler. Ca ne sert à rien de vouloir attaquer bille en tête et de jouer au héros. Ce n’est pas facile de gagner du temps quand on est deuxième. J’ai besoin de points, je vais rouler intelligemment. On verra bien ce qui arrive à Loeb. »

Sébastien Ogier a pris le départ de la spéciale avec une panne de direction assistée et a perdu beaucoup de temps, plus d’une minute sur Andreas Mikkelsen notamment, et a glissé au 9e rang du classement général. Il a avoué ne « plus avoir de bras » à la fin de la spéciale à cause de cette panne.

Jari-Matti Latvala n’a fait que le 8e temps de la spéciale. Après avoir endommagé sa roue dans la spéciale précédente, il manque de frein à l’arrière-droit. Il est quatrième du général.

Nasser Al-Attiyah n’a pas pu prendre le départ de la spéciale à cause du problème de transmission qui l’avait gêné dans la spéciale précédente. Armindo Araujo a dû s’arrêter après avoir perdu une roue.

WRC - ES16 : Solberg file sous la pluie

Reprenant 1’’4 à Sébastien Loeb


 

 

Petter Solberg a fait le meilleur temps dans l’avant-dernière spéciale du jour, reprenant 1’’4 à Sébastien Loeb, leader du Rallye de l’Acropole depuis vendredi midi. La pluie qui tombe en Grèce rend les conditions particulièrement difficiles.

Solberg a désormais 14’’1 de retard sur Loeb mais aurait pu se rapprocher davantage s’il n’avait pas manqué une intersection dans cette spéciale. « J’ai perdu environ sept secondes dans l’opération et mon pilotage n’a pas été au top dans cette spéciale. J’aimerais bien pouvoir reprendre une poignée de secondes sur Loeb mais c’est un pilote intelligent et il est aussi bon dans ces conditions. Il y a encore beaucoup à faire donc je vais me concentrer pour terminer les spéciales proprement. »

Malgré les dires de Solberg, Loeb reconnait qu’il lui est difficile de maintenir son rythme dans ces spéciales. « A la fin, c’était même quasiment impossible de conduire, a dit le Français. Là où on est censé passer à 120 km/h, on roule à 40... La voiture est incontrôlable dans ces conditions. »

Pour Jari-Matti Latvala, qui n’a que trois freins sur quatre, les conditions rendent difficile sa fin de journée. « Ca devient dur de conduire alors que c’est détrempée et meuble. Il faut que j’aille vraiment lentement. »

Andreas Mikkelsen était parti pour faire un bon te

WRC - ES17 : Solberg se rapproche de Loeb

Il est revenu à 10’’2 de l’Alsacien


 

Petter Solberg a réduit l’avance de Sébastien Loeb au terme de la deuxième journée du Rallye de l’Acropole. Ayant signé le meilleur temps, le pilote de la Ford Fiesta RS WRC la mieux placée est revenu à 10’’2 de l’Alsacien, qui résiste à ses adversaires depuis vendredi midi.

« Je n’ai pourtant pas pris trop de risques mais j’espérais quand même récupérer un peu de temps donc je suis très content de ma performance, a confié Solberg. J’aurais bien aimé descendre sous les dix secondes mais la journée de demain sera tout de même intéressante. »

« Nous avons reçu une grosse averse au départ de la spéciale, a expliqué Loeb. Oui, il a été plus rapide que nous. On verra comment ça se passe demain. Il faudra conserver la première place à chaque spéciale mais je suis prêt à me défendre. »

Mads Östberg et Jari-Matti Latvala ont partagé le troisième meilleur temps. « Je ne pouvais pas faire mieux avec mes problèmes de frein, a dit Latvala, leader au début de l’épreuve, vendredi matin. C’était dur dans les épingles car je ne peux pas utiliser le frein à main. On en a fini avec cette journée, maintenant on va pouvoir faire réparer la voiture et attaquer sereinement la journée de demain. »

Onzième temps de la spéciale, Yazeed Al-Rajhi est rentré dans le top 10 au volant de sa Fiesta RRC.

WRC - ES18 : Solberg part à la faute

"Il avait besoin d’aller plus vite"


 


Petter Solberg avait pourtant lui-même prévenu mais ça n’a pas suffi. Le Norvégien, revenu à dix secondes de Sébastien Loeb samedi soir, est sorti de la route dans la première spéciale de dimanche. C’est après le passage des 13 km que la roue arrière gauche de sa Fiesta RS WRC a heurté un arbre. Solberg et son copilote Chris Patterson vont bien mais ils n’iront pas plus loin.

Sébastien Loeb a pour nouveau dauphin son coéquipier Mikko Hirvonen, sur lequel il a plus de deux minutes d’avance. Jari-Matti Latvala, le plus rapide dans cette spéciale, est désormais troisième.

« Petter et moi étions très proches mais il avait besoin d’aller plus vite pour réduire sa marge de retard à néant, a confié Loeb. C’a été difficile de trouver le bon rythme après ça et savoir comment piloter. Jusque là, nous avons fait le rallye parfait. »

Mads Östberg, qui s’est signalé par un tête à queue, a reporté avoir des problèmes de frein. Thierry Neuville affirme avoir eu un choc, alors qu’Andreas Mikkelsen a terminé la spéciale avec une roue arrière gauche endommagée. Il a dû abandonner définitivement, alors qu’il était reparti en Rally 2 ce matin.

WRC - ES20 : Crevaison pour Loeb, scratch pour Latvala

"J’ai été victime d’une crevaison, je ne sais pas trop où"


 


Sébastien Loeb mène toujours le Rallye de l’Acropole mais a été victime d’une crevaison après trois kilomètres dans cette spéciale. Le pilote de la Citroën DS3 WRC n°1 a perdu 1’40’’ sur le meilleur temps mais, avec une marge de deux minutes au départ de cette spéciale, il est encore un tranquille leader.

« J’ai été victime d’une crevaison, je ne sais pas trop où, a confié Loeb. C’était à l’arrière gauche, après trois kilomètres. J’ai dit qu’on avait crevé à Daniel et on a tous les deux décidés de s’arrêter immédiatement pour changer la roue. Ca aurait impossible de terminer sans casser quelque chose. Après, j’ai recommencé à attaquer, je savais que j’avais une bonne avance. Je n’ai donc pas pris de risques inutiles. »

Jari-Matti Latvala a fait le meilleur temps de la spéciale, 4’’8 plus rapide que Mads Östberg. Ott Tanak est troisième devant Thierry Neuville et Mikko Hirvonen.

Leader en Championnat du Monde des Rallyes Production sur cette manche de l’Acropole, Nicolas Fuchs a perdu plus de deux minutes sur ses rivaux. Mais son avance c’est pas remise en cause en raison de son avance en début de journée.

WRC - ES21 : Latvala meilleur temps

Devant Mads Östberg d’un dixième de seconde



Jari-Matti Latvala a signé le meilleur temps de l’avant-dernière spéciale du Rallye de l’Acropole, épreuve qu’il aurait pu remporter s’il n’avait pas fait une faute de trajectoire samedi après-midi.

Latvala a fait le meilleur temps, devançant Mads Östberg d’un dixième de seconde. Il consolide un peu plus sa troisième place. « Nous arrivons à faire de belles choses, réagit le Finlandais, qui fait son retour après avoir manqué l’Argentine. J’ai attaqué quand les routes étaient bonnes, sinon je ne le faisais pas. »

Plus rapide d’une seconde par rapport à Thierry Neuville, Östberg est satisfait d’en être là. « Il faut survivre dans cette épreuve. Les spéciales sont vraiment difficiles. Je suis heureux d’être encore là. »

Mikko Hirvonen a fait le 4e chrono devant Ott Tanak, qui est sorti large dans une épingle. Martin Prokop continue son approche prudente pour enregistrer son meilleur résultat au niveau mondial.

WRC - Latvala termine sur le podium, Solberg abandonne

Solberg se battait pour la victoire


27 mai 2012 - 17h52, par Olivier Ferret 

Absent de la manche précédente pour cause de blessure, le pilote du Ford World Rally Team, Jari-Matti Latvala, a terminé troisième du Rallye Acropole à l’occasion de son retour à la compétition. Son équipier Petter Solberg a abandonné au début de la dernière étape alors qu’il se battait pour la victoire.

Jari-Matti Latavala s’est longtemps battu pour la première place. Il ne concédait que 2,2 secondes à son rival Sébastien Loeb quand il a perdu plus de trois minutes sur une crevaison survenue dans la quatorzième des vingt-deux épreuves spéciales du rallye. Contraint de s’arrêter pour changer la roue, le Finlandais a chuté à la quatrième place du classement provisoire. Auteur de dix meilleurs temps dans ce rallye, il n’a plus pris de risques à partir du moment où il a subi cet incident lui ôtant toute chance de victoire.

« Avant le départ, je m’étais fixé pour objectif de finir sur le podium et je suis donc satisfait de ce point de vue. En même temps, je suis bien sûr déçu car j’aurais pu gagner. Une fois de plus je me trouvais en très bonne position et, une fois de plus, je n’ai pas réussi à le concrétiser par une victoire. J’ai connu trop de déceptions cette année et c’est très frustrant pour l’équipe. Mais j’espère bien être en mesure de mettre un terme à cette situation dès la prochaine manche. »

Hier soir, Petter Solberg avait fini la seconde étape en signant trois meilleurs temps consécutifs ce qui lui avait permis de remonter à 10,2 secondes de Sébastien Loeb au classement provisoire. Mais ses espoirs ont brutalement pris fin dimanche dans la première spéciale de la matinée. « A l’approche d’un long virage gauche dans une portion étroite et en descente, j’ai heurté le talus du côté droite de la route et la voiture a rebondi de l’autre côté sur le talus opposé. L’impact a arraché la roue arrière gauche et c’était fini. Je suis profondément désolé pour mon équipe. Je voulais vraiment gagner. Mon plan était de passer tout de suite à l’attaque ce matin pour essayer de regagner deux ou trois secondes sur Loeb. Après les dix premiers kilomètres, nos temps étaient équivalents et j’avais donc décidé d’attaquer encore un peu plus. »

Les deux pilotes du Ford World Rally Team auront une belle occasion de prendre leur revanche dès la prochaine manche du championnat qui se disputera sur les magnifiques routes de terre de Nouvelle-Zélande, du 21 au 24 juin prochain.

Galerie:

Galerie:

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Séb (mercredi, 27 juin 2012 20:21)

    Merci pour ce super article !!
    On a vraiment pas de chance :/, j'espère que la roue va tourner !!!!!

Écrire commentaire

Commentaires : 0